Dernières recettes

Recette de salsa aux tomatilles grillées

Recette de salsa aux tomatilles grillées


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

  • Recettes
  • Type de plat
  • Entrées

Les tomatilles fraîches sont grillées jusqu'à ce qu'elles noircissent, conférant une saveur fumée que vous adorerez dans cette salsa. Servir avec des croustilles tortillas ou en accompagnement de votre plat mexicain préféré.

5 personnes ont fait ça

IngrédientsPortions : 8

  • 1 kg de tomatilles fraîches, décortiquées
  • 10 piments rouges séchés
  • 2 gousses d'ail, non pelées
  • sel au goût

MéthodePréparation :10min ›Cuisine :15min ›Prêt en :25min

  1. Tapisser une lourde poêle à griller en fonte de papier d'aluminium et placer sur feu vif. Disposer les tomatilles, les piments et l'ail en une seule couche sur le dessus. Faites griller jusqu'à ce qu'il soit tendre et noirci (ou noirci, pour une saveur plus fumée), en retournant si nécessaire. Les piments et l'ail finiront avant les tomatilles.
  2. Peler l'ail et le placer dans un mortier et pilon avec du sel au goût (saler généreusement). Broyer en une pâte lisse, puis ajouter les piments et broyer jusqu'à consistance lisse. Transférer dans un bol.
  3. Ajoutez autant de tomatilles que vous pouvez en mettre dans votre mortier et utilisez le pilon pour les écraser, en les laissant volumineuses. Travaillez par lots au besoin.
  4. Mélanger les tomatilles écrasées avec la pâte de piment et d'ail et servir.

Vidéo

Salsa de tomatilles grillées

Vu récemment

Avis et notesNote globale moyenne :(3)


Mahi-Mahi Grillé Avec Salsa Verde

Mitch Mandel et Thomas MacDonald

De manière assez confuse, les Mexicains et les Italiens ont leur propre salsa verde, et les deux sont des condiments ridiculement bons qui peuvent être utilisés dans un nombre impressionnant de plats. Ceci, la version italienne, est à base de persil, d'anchois, de câpres et de jus de citron, un punch aux herbes brillant qui se marie particulièrement bien avec la fumée et l'omble d'un grill.

Comme la version mexicaine, c'est aussi bon sur la viande que sur le poisson. Ce n'est pas non plus en reste sur les légumes, alors faites-en un gros lot et conservez-le au réfrigérateur pour des améliorations de saveur instantanées.

Nutrition : 280 calories, 15 g de matières grasses (2,5 g saturées), 390 mg de sodium

Pour 4 personnes


Salsa Verde grillée avec jalapeño & coriandre

Cette salsa fraîche et piquante est facile, délicieuse et regorge de saveurs mexicaines simples dont nous ne pouvons tout simplement pas nous lasser. Les tomatilles vertes sont grillées à haute température pour ajouter du charbon et de la saveur. Un peu de citron vert et d'oignon frais nouent le tout dans cette salsa verde grillée facile avec jalapeño et coriandre.

Le plus souvent, la salsa verde est généralement préparée en faisant bouillir les tomatilles dans de l'eau, mais j'aime, j'aime, j'adore la couleur et le goût d'une salsa de type rôtie au feu.

Faire de la salsa verde grillée

J'adore les petites taches noires que vous obtenez dans la salsa lorsque vous rôtissez ou grillez vos tomates au préalable. Pour moi, c'est le signe de la gourmandise dans une bonne salsa et c'est assez simple à réaliser

Préparer + laver les tomatilles

Avant de commencer notre salsa, nous allons prendre une minute pour préparer les tomatilles en enlevant leurs enveloppes et en les lavant bien.

Omble / Tomatilles rôties

Ensuite, préchauffez votre gril et frottez votre grille ou votre dessus de gril avec un peu d'huile. Posez maintenant les tomatilles dessus en prenant soin de les retourner de tous côtés avec des pinces pour qu'elles carbonisent et cuisent tout autour. Placez votre piment jalapeño (si vous en utilisez) et votre oignon sur le gril à ce moment également.

je l'ai fait à feu vif en tournant continuellement jusqu'à ce que les tomatilles soient brunes tout autour et en les retirant lorsqu'il n'y avait plus de taches vertes brillantes sur la peau. Quand ils étaient mous et légèrement tendres au toucher, je les ai retirés dans un plat séparé et les ai mis de côté jusqu'à ce qu'ils soient tous cuits. Je laisse le tout refroidir environ 10 minutes avant de l'ajouter au robot culinaire.

Combinez en mélangeant tout ensemble

Pour mélanger la salsa, ajoutez les tomatilles cuites dans un robot culinaire avec l'oignon, le jalapeño et la coriandre ainsi qu'une gousse d'ail. Maintenant, ajoutez quelques cuillères à soupe d'eau et mélangez jusqu'à ce que tout soit combiné. Il doit avoir une consistance croustillante sans être liquide. Ajouter un filet de citron vert et assaisonner au goût avec du sel.

Assaisonner et servir la salsa verde grillée

Ajouter un filet de citron vert et assaisonner au goût avec du sel. Servez avec vos croustilles de maïs préférées et régalez-vous !

Si vous êtes comme moi, une bonne margarita ou une bière de style mexicain n'est généralement pas hors de portée. Si vous cherchez une boisson savoureuse, essayez ce smash de tequila à la fraise facile !

Il n'y a rien de mieux qu'une recette simple avec des ingrédients simples qui se termine par de délicieux résultats. Cette salsa verde grillée avec jalapeño et coriandre est certainement l'une de ces recettes simples et fraîches, c'est le meilleur !


6 des meilleures salsas en Amérique

Mexico n'a peut-être pas grand-chose en commun avec Williamsburg, mais grâce à La Fundidora, ils partagent une sublime salsa. Les fondateurs Lorena, une expatriée de Mexico et son mari Vitali ont entrepris de faire revivre l'art perdu de la fabrication traditionnelle de salsa en petites quantités. Cela signifie que les tomates mûres moulues sont combinées avec une bonne dose de tomatilles et des piments guajillo et arboricoles sélectionnés. Prenez un raccourci pour savourer en y ajoutant vos œufs brouillés ou en y glissant un morceau de pain infusé au cheddar vert chili Soberdough.

Brochettes de crevettes avec salsa à l'ananas rôti au feu ici

Salsa à l'ananas rôti au feu // Zukali // Plano, TX

Si le premier cro-magnon à lancer une tige de mastodonte sur le feu pensait il était intelligent, considérez le moment de brillance Newton-esque qui nous a apporté des fruits grillés : une tranche d'ananas tombe dans les flammes, et la nourriture d'été est transformée à jamais. Inspiré par le coin caramélisé au sommet traditionnel Tacos al Pastor, des plaines du Texas, est une sauce éminemment à la cuillère, à tremper et à ajouter à tout, composée de fruits rôtis, de coriandre et de piments doux.

Recette de tostadas aux boulettes de viande de dinde et de salsa aux tomatilles ici

Tommy Tomatillo Salsa // Karma Sauce Company // Rochester, NY

Rochester. La maison de l'assiette à ordures et l'un des principaux fabricants de sauce et de salsa du pays. Pas seulement nos mots, Karma Sauce Co. a remporté 24 prix stupéfiants au Zestfest (pensez aux Oscars pour Hot Sauce). Cette salsa de saison réveillera un plat d'œufs brouillés, élèvera votre hot-dog vers de nouveaux sommets ou fera chanter les tacos aux crevettes. Tommy Tomatillo est composé à 100 % de piments, de tomatilles et de tomates du domaine. Besoin de plus de Karma ? ne dormez pas sur leur sauce Funken Hot, Chipotle Mustard ou Cherry Bomb.

« Le fondateur et expert de la sauce Karma Sauce, Gene Olczak, a conçu chaque recette de manière experte afin que chaque bouteille de sauce Karma ne ressemble à rien de ce que vous avez jamais goûté. Donc, si vous en avez assez des repas oubliables et que vous voulez revenir aux repas qui comptent, vous êtes un pas de plus vers la découverte de la sauce secrète qui vous y amène.

Nous ne crions pas « Award Winning » pour rien, voici du matériel pour Tommy Tomatillo Salsa :

  • Gagnant du Fiery Food Challenge 2016 — Salsa : moyenne
  • Gagnant du Fiery Food Challenge 2016 — Meilleur nouveau produit
  • Gagnant du Fiery Food Challenge 2018 — Salsa : Verde/Tomatillo
  • Gagnant Scovie 2019 — Salsa : Verde
  • Gagnant du Fiery Food Challenge 2020 — Salsa : Verde/Tomatillo

Recette de tostadas aux boulettes de viande de dinde et de salsa aux tomatilles ici

Recette de fruits de mer grillés à l'omble chevalier avec salsa verde ici

Fresca Salsa // La Fundidora // Brooklyn, NY

De nos jours, la salsa est un aliment de base pour les grillades, mais ces pots rouges fluo de gros morceaux achetés en magasin sont aussi authentiques que vos petits pains sous film rétractable sont frais de boulangerie. Grandis, homme. Simple et frais et débordant de saveurs éclatantes comme le soleil de la plage, La Fundadora fait la vraie affaire : des serranos épicés et des tomatilles acidulées, chauds comme le sable, rafraîchissants comme les vagues. Donnez à votre poisson fraîchement grillé la vinaigrette qu'il mérite.

Salsa au chili rôti // Ferme du potager // Sunderland, MA

Rôtie au feu pour une saveur fumée optimale, cette salsa au chili rôti est fabriquée à la main à partir de tomates, d'oignons et de piments biologiques cultivés dans la ferme familiale.

Salsa Macha // Xilli // New York, NY

Chipotles frits lentement? Oui s'il vous plaît. Des cacahuètes grillées dans une huile « xilli » (piment) fumée ? Oh mon. Il s'agit d'une grande salsa audacieuse qui rehausse le burrito, faite à la main avec une recette traditionnelle authentique.


Salsa Verde Grillée

Qui est composé de légumes délicieusement grillés qui sont pulsés ensemble dans un robot culinaire. SI FACILE! Et tellement bien.

Bonjour les légumes frais. Vous êtes sur le point d'être carbonisé et mélangé dans le bol de nourriture le plus paradisiaque de mon réfrigérateur. Ou l'Amérique. Ou le monde.

D'accord mais sérieusement. Cette salsa est délicieuse. Tu sais la salsa verte qu'ils ont au Chipotle ? AKA mon obsession. C'était l'inspiration pour cela. Vous pouvez voir de petits morceaux carbonisés dans leur salsa, donc je ne sais pas s'ils ont rôti les légumes ou les ont grillés, mais nous avons évidemment (si vous avez lu ce blog et savez à quel point je suis obsédé par notre grill) grillé eux.

Je connais. Je connais. Ces marques de grille hachurées. Appelez-moi le maître du grill. Même si Seth a surtout fait ça…shhhhh…

C'est vraiment une recette ridiculement facile. Surtout si votre mari est un gril, car alors tout ce que vous avez à faire est de jeter les légumes qu'il a grillés dans un robot culinaire avec quelques autres choses, de l'allumer, et vous terminez avec une salsa verde parfaite !

Bon alors parlons des jalapenos pendant une minute.

Vous devriez vraiment, vraiment, vraiment retirer les côtes et les graines après les avoir grillées. Nous avons retiré les côtes et les graines et jeté le jalapeno entier dans notre salsa, et c'était spiiiiii-ccaaayyyyy. Il s'adoucit une fois que vous le laissez reposer au réfrigérateur pendant quelques heures, mais je ne peux pas imaginer à quel point il serait épicé avec les côtes et les graines aussi. Vous pouvez toujours les mettre de côté et les mélanger à la fin si vous le goûtez et ce n'est toujours pas assez épicé pour vous - ce qui, si c'est le cas, vous êtes fou.

Les niveaux d'épice sont donc les suivants :

1/4 à 1/2 jalapeno = moyen

1 jalapeno (côtes et graines enlevées) = épicé

1 jalapeno avec côtes et graines conservées = respect.

Cette salsa est l'équilibre parfait des saveurs. Il a une délicieuse profondeur de griller les légumes, le piquant du citron vert, la luminosité de la coriandre, une bouchée de l'oignon rouge, un peu de saveur supplémentaire de la gousse d'ail et une nuance parfaite de tomatilles qui se cache derrière tout.

Et la meilleure partie ? Cette délicieuse salsa se marie parfaitement avec de délicieux Huevos Rancheros, que je publierai dans quelques jours).

Woop Woop ! Ouais la cuisine mexicaine !

Note de côté aléatoire….Boone a absolument, incroyablement, ridiculement peur du vétérinaire. Il va tout à fait bien jusqu'à ce que nous soyons dans la pièce et que les techniciens vétérinaires essaient de lui faire quelque chose (donnez-lui une injection, regardez ses yeux, etc.), puis tout l'enfer des chiots se déchaîne. C'est en fait assez stressant et dans les semaines qui précèdent un rendez-vous chez le vétérinaire, je redoute, redoute, redoute. Apparemment, c'est vraiment très courant chez les bergers allemands.

Donc de toute façon, puisque nous venons d'emménager ici, nous avions besoin d'un nouveau vétérinaire et d'une nouvelle ordonnance pour le ver du cœur. Alors hier, nous sommes allés chez le vétérinaire et l'habituel s'est produit. Panique au millionième degré.

Alors la dame (super SUPER sympa, soit dit en passant), nous a dit que nous devions reporter pour un autre jour et elle nous a donné ces sédatifs appelés “Aces” (je pense?) que nous sommes censés lui donner 2 heures avant sa nomination. Alors je le lui ai donné il y a une heure & #8230.et ce mec est OUT.

Je déteste itttttt….. il n'est pas du tout lui-même et je crains qu'il ne se sente mal à l'aise ou nauséeux ou triste ou…ou…ou…ou…JE NE SAIS PAS MAIS JE NE L'AIME JUSTE.

Pouah. Pauvre Boonie. Il agit super ivre.

Quoi qu'il en soit, notre rendez-vous est dans une heure, je vous dirai comment ça se passe.


Les meilleures salsas de Houston

2 sur 47 Piquante ou douce, la salsa comprend généralement de l'ail, de la tomate et des poivrons. Les restaurants de Houston peuvent monter et descendre selon la qualité de leurs versions. Voici ceux que l'équipe alimentaire de Chronicle a goûtés au cours des derniers mois. Michael Ciaglo/Staff Voir plus Voir moins

3 de 47 El Tiempo Cantina Greg Morago Voir plus Voir moins

4 sur 47 Ninfa's on Navigation a commencé la tradition de servir à la fois une salsa crémeuse verte et rouge dans les années 1970. Le vert est un classique de Houston et plus encore. Photo de courtoisie/Indépendant Voir plus Voir moins

5 sur 47 Spanish Flowers Mexican Restaurant Greg Morago Voir plus Voir moins

6 sur 47 Teotihuacan Mexican Cafe Greg Morago Voir plus Voir moins

7 de 47 Taco House de Chiloso Greg Morago Voir plus Voir moins

8 de 47 La Tapatia Greg Morago Voir plus Voir moins

9 de 47 Chapultepec Lupita Greg Morago Voir plus Voir moins

10 sur 47 Goode Co. Taqueria Greg Morago Voir plus Voir moins

11 de 47 Dernier Concert Café Greg Morago Voir plus Voir moins

12 de 47 Cyclone Anaya Greg Morago Voir plus Voir moins

13 sur 47 El Patio Mexican Restaurant Greg Morago Voir plus Voir moins

14 de 47 The Pastry War Julie Soefer Voir plus Voir moins

15 de 47 100% Taquito Greg Morago Voir plus Voir moins

16 de 47 Sylvia'?’s Greg Morago Voir plus Voir moins

17 de 47 Eight Row Flint Greg Morago Afficher plus Afficher moins

18 de 47 Armandos Greg Morago Voir plus Voir moins

19 sur 47 Lupe Tortilla Mexican Restaurant Greg Morago Voir plus Voir moins

20 sur 47 Les trois salsas de Cuchara sont à elles seules une raison suffisante pour aimer le restaurant. Photo du personnel/Personnel Afficher plus Afficher moins

21 de 47 El Big Bad Greg Morago Voir plus Voir moins

22 sur 47 La cuisine mexicaine Saltillo sert quatre salsas différentes avec des totopos frits maison. Melissa Phillip/Staff Voir plus Voir moins

23 sur 47 Salsas de table avec une margarita chez Gringo's Mexican Kitchen Alison Cook Voir plus Voir moins

24 de 47 Salsa rouge et verte au restaurant mexicain Los Tios Jody Schmal Voir plus Voir moins

25 sur 47 Tacos A Go Go salsas, dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du haut : Verde, Fuego, Diablo et Roja Jody Schmal Voir plus Voir moins

26 de 47 Taco Palenque Alison Cook Voir plus Voir moins

27 sur 47 Village espagnol Alison Cook Voir plus Voir moins

28 de 47 Salsas de table vertes et rouges à El Pueblito Patio Alison Cook Voir plus Voir moins

29 de 47 Doneraki Alison Cook Voir plus Voir moins

30 de 47 Salsa Macha chez Hugo's Alison Cook Voir plus Voir moins

31 de 47 Salsa d'avocat/tomatillo chez Hugo's Alison Cook Voir plus Voir moins

32 de 47 Salsa rouge et verte au Pico's Mex-Mex Alison Cook Voir plus Voir moins

33 de 47 Habanera et le Gringo Alison Cook Voir plus Voir moins

34 de 47 El Jardin Alison Cook Voir plus Voir moins

35 sur 47 Ula's Mexican Restaurant & Cantina Voir plus Voir moins

36 sur 47 Guadalajara Hacienda Voir plus Voir moins

40 de 47 Los Cucos Mexican Cafe Voir plus Voir moins

44 sur 47 Restaurant mexicain Lopez Voir plus Voir moins

47 sur 47 Salsa telle que servie au Berryhill Baja Grill. Syd Kearney / Chronique Afficher plus Afficher moins

Essayez d'imaginer Houston sans salsa.

Cette ville ne serait qu'une pâle ombre d'elle-même sans notre condiment mexicain de naissance sous toutes ses formes multiples : le cru et le cuit le rouge et le vert l'or et le noirci le grillé et le carbonisé le haché et le puré le fougueux et le doux.

Les salsas ne sont rien de moins que le piment de notre vie civique. Ils sont là pour nous à la fin d'une journée éprouvante, d'une semaine impossible : prêts à injecter une dose excitante de capsaïcine dans nos systèmes, pour attirer l'attention sur notre palais et réveiller notre système nerveux défaillant.

Non seulement ces élixirs revigorants multicolores sont thérapeutiques, mais ils sont également rédempteurs.

Même un restaurant mexicain moyen peut être racheté par une salsa supérieure, et qui d'entre nous n'a pas fait un favori d'un joint de quartier de tous les jours uniquement pour le plaisir d'écharper sa salsa de table avec autant de chips tortilla qu'il est humainement possible d'en ingérer ?

En fait, nous suggérons que si vous n'avez pas deux ou trois stations de ravitaillement en salsa régulières dans, disons, un rayon de trois milles de votre maison, vous ne pouvez pas vraiment vous considérer comme un Houstonien.

NOS NOTATIONS

Extraordinaire: L'ultime salsa de Houston

Excellent: Parmi les meilleures salsa de Houston

Très bien: Incontournable salsa de Houston

Bon: Salsa fiable

D'accord : Salsa moyenne

Nous vous parlons donc de la nôtre, avec la mise en garde que les salsas sont, en fin de compte, des affaires très personnelles.

Quelle quantité de chili, combien de sel, ajouter de la coriandre ou de l'ail, rôtir ou non les ingrédients crus, griller les piments séchés ou non : ce sont les myriades de bizarreries que chaque amateur de salsa doit décider pour lui-même. Demandez à n'importe quel cuisinier à la maison sa recette spéciale de salsa et vous découvrirez rapidement à quel point notre goût pour ces potions vivifiantes peut être individualisé.

La méthodologie et le répertoire de la salsa de Houston ont également évolué au fil des décennies. À l'ère des mélangeurs électriques et des robots culinaires, peu de cuisiniers se donnent la peine d'obtenir le genre de textures variées qui résultent du mélange des ingrédients crus ou cuits avec un mortier et un pilon traditionnels.

Certaines des recettes de salsa du chef Hugo Ortega dans son livre de cuisine "Street Food of Mexico" (Bright Sky Press) demandent un nombre d'impulsions très spécifique au robot culinaire pour obtenir la bonne consistance de la salsa. Adán Medrano de Houston, auteur du récent "Truly Texas Mexican" (Texas Tech University Press), propose des recettes de salsa préparées au mélangeur. Mais pour une salsa élémentaire mettant en vedette ses piments serrano préférés, avec leur chaleur végétale directe, il conseille aux lecteurs de mettre une gousse serrano tranchée dans un molcajete avec 1 & frasl8 cuillère à café de sel et & frac14 tasse d'eau, "et amusez-vous!"

Pas plus tard que dans les années 1970, la coriandre n'était pas un ingrédient largement utilisé à Houston. enchiladas, pico de gallo et plus encore.

Même les salsas vertes étaient autrefois beaucoup plus rares que les versions rouges, jusqu'à ce que la restauratrice Ninfa Laurenzo présente à la ville sa salsa d'avocat vert crémeuse très populaire. Depuis son avènement au restaurant original Ninfa's sur Navigation, le monde de la salsa de Houston a été un système binaire. Sa tradition consistant à mettre une salsa rouge et verte sur la table avec un panier de frites se perpétue dans de nombreux restaurants.

Les piments que nous utilisons dans notre salsa ont également évolué. L'époque du milieu du XXe siècle des salsas fraîches aux jalape & ntildeo et serrano, dont beaucoup à base de tomates, a été supplantée par une époque où toutes sortes de piments rouges séchés sont appréciés pour les différents niveaux de chaleur et de saveurs terreuses qu'ils procurent. . Les anchos, les pasillas, les guajillos et les petits piments d'arbol mortellement chauds font maintenant chanter nos salsas, et les jalapeños mûrs séchés à la fumée connus sous le nom de chipotles sont largement utilisés.

Gabriela Santamaria, serveuse au restaurant Hugo's, se souvient d'un Houston où elle se languissait de la salsa habanero chili avec laquelle elle avait grandi dans le Yucatán - et de son bonheur lorsqu'elle en trouva enfin, en 1988, au restaurant Merida. Le fait qu'elle ait dû le demander ne diminuait pas son plaisir. Aujourd'hui, le fruité féroce de la gousse dorée habanero est ici une seconde nature. Sur le lieu de travail de Sanatamaria, la salsa habanero est un acolyte populaire du lechon de Hugo, du porc effiloché cuit au barbecue dans une feuille de bananier.

Orange coucher de soleil, la salsa habanero d'Hugo vous gifle avec ses éclairs brillants, une chaleur aiguë qui se déplace rapidement sur les lèvres et la langue jusqu'à ce qu'elle s'installe pour rester à l'arrière du palais. Il y a trente ans, cela aurait pu être considéré comme trop extrême pour le confort de la plupart des Houstoniens. Aujourd'hui, les convives le tamponnent sur un enchevêtrement de lambeaux de porc pliés en petites tortillas de maïs bleu, à parsemer d'oignon cru et de coriandre coupée en un tout petit hachis.

Chaque bouchée du taco ad hoc semble demander de plus en plus de salsa, jusqu'à ce que vous la mettiez enfin bon gré mal gré et que vous pleuriez les larmes de joie induites par la capsaïcine qui signifient, en tant que Houstonien, que vous passez une très bonne temps.

C'est la beauté durable de la salsa sous toutes ses formes, et c'est pourquoi nous continuerons à la chérir. La salsa vous permet de savoir, sans équivoque, que vous êtes en vie.

Critiques de salsa par Alison Cook, Syd Kearney, Greg Morago et Jody Schmal

100% TAQUITO

3245 Autoroute Sud-Ouest, 713-665-2900 100taquito.com

Salsafication : Servie bien chaude, la salsa aux tomates est copieuse avec une saveur bien équilibrée. À chaque trempette, vous en vouliez plus.

Plusieurs salsas ? Oui. La deuxième salsa est un charmeur vert vif et vif, piquant et chaud. Il y en a aussi un troisième : un pico de gallo simple et sans intérêt.

Libre: Pas de 2,29 $ pour une commande de chips et de salsa.

Puces: Les chips non salées sont gardées au chaud jusqu'à votre commande.

Noter: Bon.

Autre: Nous aimons les haricots noirs frits ici ainsi que l'utilisation de fromage frais sur les tostadas, les sopes et les banderitas addictifs (flautas de bœuf croustillant ou de poulet en sauce pour ressembler au drapeau du Mexique).

Salsafication : La salsa rouge est une concoction de soupe presque comme une sauce tomate compotée. Il a du corps mais pas beaucoup de profondeur de saveur. Mais les habitués d'Armandos en ont envie, appelons ça une salsa sentimentale (si vous avez grandi avec, c'est ce que vous voulez).

Plusieurs salsas ? Oui, et le tomatillo de la maison est un gagnant &mdash verdoyant, parfumé, délicieux.

Puces: Sympa, et servi dans un cornet on finit toujours par en vouloir plus.

Noter: Bon (rouge) très bon (vert).

Autre: Même quand ça tourne à plein régime (surtout le jeudi soir quand ça fait sortir les fous dansants de River Oaks), les serveurs d'Armandos arrivent à bien s'occuper. Il y a toujours un autre cocktail qui vous attend presque avant que vous ne le demandiez. J'adore les enchiladas au fromage.

BERRYHILL BAJA GRILL

Salsafication : Un bar à salsa en libre-service est l'une des caractéristiques distinctives de cette chaîne née à Houston. Le bar propose une option non disponible dans les restaurants avec service à table. En utilisant la louche, vous pouvez décider à quel point vous voulez que votre salsa soit croustillante ou épaisse. Les légumes en gros dés de cette salsa à la tomate ont un goût super frais et complètent une commande des célèbres tamales de Berryhill. Mais ceux qui recherchent de la chaleur seront déçus.

Puces: Coupe épaisse et probablement savoureuse s'ils ne passaient pas autant de temps sous une lampe chauffante.

Noter: Bon.

Autre: La salsa peut manquer de piquant, mais pas les cookies Killer B, l'une des options de dessert de la chaîne. Les biscuits mouchetés de chili - une version d'un sandie aux pacanes - sont délicieux et trompeusement épicés.

7620 I-10 au MarqE Center, 713-688-1700 2329 Texas 6, Sugar Land, 281-277-1700 cafeadobe.com

Salsafication : Qu'est-il arrivé à notre palais de fête préféré, le café Adobe ? La salsa rouge récemment présentée semblait familière, mais n'avait aucune saveur.

Plusieurs salsas ? Oui, une version verde qui est agréablement acidulée mais sinon sans particularité.

Puces: Épaisseur moyenne. Lors de notre dernière visite, les frites auraient pu être plus fraîches.

Noter: Juste OK (rouge et vert).

Autre: Le "Parfait" Margarita &mdash un meilleur mélange congelé de Sauza Conmemorativo, Cointreau, Grand Marnier, Triple Sec, jus d'orange et jus de citron vert fraîchement pressé &mdash reste parfait et puissant.

CHAPULTEPEC LUPITA

Salsafication : Ce joint combo sans fioritures offre une salsa sacrément savoureuse. C'est le genre d'élixir personnel et familial que votre tia préféré aurait pu faire - une brillante salsa de cuisine aux saveurs vives et satisfaisantes. Beaucoup de piqûre de chili, de tomate et de coriandre fraîche, et une texture légèrement rugueuse et souple qui vous fait consommer un bol avant même l'arrivée de votre deuxième bière.

Plusieurs salsas ? Non.

Puces: De bons chips, mais ils auraient pu nous servir du carton, nous utiliserions n'importe quel véhicule pour attaquer ce charmeur chaud et artisanal.

Noter: Excellent.

Autre: Chapultepec est ouvert 24 heures sur 24, vous pouvez donc obtenir cette merveilleuse salsa chaque fois que l'envie vous prend.

LA MAISON DES TACO DE CHILOSO

Salsafication : Le rouge est un wow : une sauce honnête et maison au goût intense de chili. Un breuvage en vrac, ses composants sont évidents : de vraies graines de tomate, d'oignon et de piment discernables. Nous avons dû demander des bouteilles compressibles de vert et un avant-goût nous a assuré que c'était le carburant ardent des dieux de la salsa. Ce sont des trucs incendiaires et intenses qui vous épateront si vous ne les utilisez pas avec parcimonie. Mais pour ceux qui recherchent le zénith de la chaleur de la salsa, ce vert est le paradis de la chaleur chilienne.

Plusieurs salsas ? Oui, le délicieux rouge et le vert puissant.

Libre: Non, 2 $ pour un panier de frites et de salsa.

Puces: Chaleureux et fait maison. Légèrement gras mais nous avons apprécié l'effort de frites fraîches et chaudes.

Noter: Excellent (rouge et vert).

Autre: Un endroit populaire pour des raisons évidentes : tacos de tortillas à la farine fraîche, portions abondantes, ingrédients frais et réalisme mexicain dans la cuisine.

Huit restaurants de la région de Houston chuys.com

Salsafication : La concoction épaisse que Chuy's, originaire d'Austin, propose avec ses frites est davantage liée au pico de gallo qu'à la salsa. La couleur peut être anémique, mais ces poivrons ne le sont certainement pas. La brûlure ne fait que s'accumuler, dans le bon sens.

Plusieurs salsas ? En quelque sorte - il y a un deuxième condiment qui vient souvent automatiquement à la table. La trempette ranch jalapeño est addictive et apaise toute brûlure résiduelle de la salsa. S'il n'apparaît pas, il suffit de demander.

Puces: Si légers et fins qu'ils font souvent de la salsa en morceaux un défi à manger.

Noter: Bon.

Autre: Le bar à nachos entièrement chargé gratuit à l'happy hour est l'une des meilleures offres de la ville.

Salsafication : Une présentation de salsa grandiose, presque baroque, de saveurs de salsa ridiculement délicieuses que vous ne trouverez nulle part ailleurs à Houston. Le trio de salsa comprend la Salsa Tia Martha (une version de tomatilles vertes avec un ressac inattendu d'arachide broyée), la Salsa de 5 Chiles (piment chili grillé enrichi de chicharrones de porc) et la Salsa Quemada (un étourdissant audacieux et parfumé à la peau d'arbol chili "brûlée") .

Plusieurs salsas ? Oui, trois, et ils sont tous fabuleux.

Puces: Ils les appellent tortilla "beignets", nous les appelons tortilla chips.

Noter: Extraordinaire.

Autre: L'année dernière, Cuchara a organisé un concours de salsa interne, La Mejor Salsa de Mi Mama, parmi six mères qui cuisinent au restaurant. C'étaient toutes des salsas que les cuisiniers avaient apprises de leurs mères et grands-mères. C'était des trucs magistraux. Le programme de salsa à lui seul est une raison suffisante pour aimer Cuchara.

CYCLONE ANAYA'S

Six emplacements de la région de Houston cycloneanaya.com

Salsafication : Bombe de tomate. Et nous le pensons dans le bon sens. La salsa ici est tellement tomate qu'elle ressemble presque à une marinara italienne. Il a beaucoup de corps et une chaleur douce, mais c'est sacrément savoureux, voire addictif. Offrir à Roma Red le respect des chiens de salsa de Houston.

Plusieurs salsas ? S'ils ont un vert, nous ne le savons pas.

Puces: Bon, croustillant, copieux.

Noter: Très bien.

Autre: Nous adorons l'histoire du catcheur au cœur du cyclone Anaya (et le magasin Midtown est l'un de nos endroits préférés pour passer un après-midi chips et salsa).

Salsafication : La sauce rouge ici est si bonne que c'est une attraction en soi. Servie chaude, la salsa roja a une texture coulante et en purée amplifiée par des graines de chili rouge séchées, des taches sombres de peau de chili grillée et des fuseaux de peau de tomate rôtie. Il chante avec une torréfaction et beaucoup de piquant qui fleurit sur les lèvres et la langue. Un bol n'est jamais suffisant.

Plusieurs salsas ? Non.

Puces: Fin, délicat, beaucoup de croquant.

Noter: Excellent.

Autre: La salsa roja est particulièrement bonne sur les Fajitadillas, l'un des meilleurs plats de Doneraki.

SILEX À HUIT RANG

Salsafication : Chunky, végétale et bien équilibrée, cette bonne salsa fraîche fait la fierté de cette glacière contemporaine de Heights. Mélangez-en un peu dans le pur guacamole à la purée d'avocat et vous aurez un régal que vous aurez peut-être du mal à partager.

Plusieurs salsas ? Non.

Libre: Non, 5 $ pour les frites et la salsa.

Puces: La vedette du spectacle, ces chips fraîches et chaudes sont façonnées à partir de tortillas maison préparées avec du maïs ancestral. Épais et consistants, ils offrent une excellente saveur de maïs.

Noter: Très bien.

Autre: Cette nouvelle glacière toujours pleine à craquer provient des partenaires de Revival Market et Coltivare, Morgan Weber et le chef Ryan Pera. Il y a un menu de bourbon presque écrasant ici qui peut vous prendre un an pour le comprendre. Mais n'est-ce pas le but ?

Salsafication : El Big Bad devient El Big quand il s'agit de salsa. Quatre salsas imaginatives dirigées par un chef ornent le menu. Chacun apporte quelque chose d'unique à la table. Il y a une salsa de tomates grillées satisfaisante avec de l'oignon, du piment serrano, de l'ail, du citron vert et de la coriandre une salsa verde vibrante (tomatillo et serrano) avec juste la bonne quantité de vinaigre Jalisco vert frais (un coup de feu acidulé avec des saveurs subtiles de graines grillées, d'épices à pâtisserie et de puissance du chili de arbol) et de la canneberge Picosa (la douceur avant des fruits claquée par un habanero brûlant).

Plusieurs salsas ? Oui, quatre.

Libre: 3 $ pour un 8 $ pour trois 10 $ pour les quatre.

Puces: Fabriqués en interne, ils sont chauds et satisfont au confort ringard.

Noter: Excellent.

Autre: Un bon endroit pour boire, mais ne confondez pas cette gastro-cantina avec un moulin à margarita El Big Bad propose une cuisine merveilleusement riche, satisfaisante et aux saveurs vraies.

EL HIDALGUENSE

Salsafication : Les chilis rayados, les gousses séchées et fumées au bois d'un jalapeño unique à l'État mexicain d'Hidalgo, sont la clé de la salsa de table profonde, sombre et palpitante de ce restaurant régional à la gestion familiale. La salsa faite à partir de ces piments est si sombre qu'elle peut sembler presque noire, et le cépage est un peu plus piquant que votre jalapeño moyen.

Plusieurs salsas ? Non.

Puces: Fait le travail.

Noter: Extraordinaire.

Autre: La salsa maison est une sérieuse amélioration des spécialités Hidalguense d'agneau barbacoa cuit dans des feuilles de maguey et de cabrito al pastor entier. Ajoutez simplement des tortillas de maïs.

Salsafication : La chaude salsa de table rouge ici ne plaisante pas. Une bonne bouchée de tomate acidulée et un bord de feuilles et de tiges de cliantro sont soutenus par une brûlure de piment rouge séchée en profondeur (nous devinons des guajillos) qui se propage lentement et ne s'arrête pas. Plus la saison des tomates est proche, mieux c'est, mais c'est formidable même au milieu de l'hiver.

Plusieurs salsas ? Non.

Puces: Moyennement épais avec un croquant pétillant, avec quelques rouges et verts dispersés dans le panier pour la couleur.

Noter: Excellent.

Autre: Cet incontournable de l'East End familial fait une méchante enchilada verde de pollo, et les mariachis la rendent festive le week-end.

RESTAURANT MEXICAIN EL PATIO

6444 Westheimer, 713-780-0410 elpatio.com

Salsafication : La salsa devant nous a l'air mince, anodine même. Mais ce bol de rouge a une chaleur bienvenue et a beaucoup de saveur. Servi froid, c'est un excellent condiment pour le menu Tex-Mex classique d'El Patio.

Plusieurs salsas ? Non.

Puces: Incroyablement fin et croustillant. Des véhicules légers pour le tonique épicé de la maison.

Noter: Très bien.

Autre: Les souvenirs du Club No Minors sont nombreux (ou le sont-ils ?). Blâmez les margaritas bleues que tout le monde jure être les plus puissantes de la ville. Les excellents prix de l'happy hour font d'El Patio une journée parfaite pour briser l'après-midi en un million de morceaux d'or.

PATIO EL PUEBLITO

Salsafication : Cette potion vert pâle sur votre table ressemble à une vieille salsa verde ordinaire. Mais surprise : la base est de l'ananas grossièrement pur et la salsa est d'une douceur innocente, suivie d'une piquante piquante de piment vert, d'une pointe de coriandre et d'une note savoureuse d'oignon. Cela semble étrange et insipide à première vue, jusqu'à ce que la chaleur se fasse sentir. Ensuite, malgré votre meilleur jugement, vous êtes accro.

Plusieurs salsas ? Oui. Pueblito a fait son nom à l'origine avec cette salsa à l'ananas, qui a fait sensation lorsque le restaurant a ouvert ses portes sous le nom de El Pueblito Place en 1997. Mais la salsa de table rouge est encore meilleure. Une purée de tomate fraîche et rugueuse qui vous envahit avec une grosse sensation sur le devant du palais qui migre vers l'arrière de la gorge lorsque la chaleur diminue, elle a un bel équilibre de saveurs de sel, d'acidité, de coriandre et d'oignon.

Puces: Surface or foncé, moyennement épaisse, légèrement bullée. Ce sont des spécimens commerciaux de qualité décente mais rien de spécial.

Noter: Bon (ananas) très bon (salsa rouge).

Autre: Malgré les charmes scandaleux du grand patio de style club de piscine de Las Vegas - avec des pavillons de salle à manger semi-privés drapés, d'énormes palmiers et une cascade - la cuisine mexicaine vaguement côtière ici est au mieux moyenne. Vous êtes plus sûr d'écharper les salsas tout en sirotant l'une des margaritas surgelées étonnamment bonnes et acidulées au bar.

Salsafication : Red comes to the table warm and redolent. Its toasted red chilies are pleasant but lacking the bold heat that some Houstonians crave.

Multiple salsas? Oui. Want more heat? Ask for the "other" sauce. It is green and garish. Je t'en prie.

Chips: Arguably the best in town. Freshly fried, expertly salted and feather light.

Grade: Très bien.

Other: El Real is one of the neighborhood's best traditions. If you live in one of three ZIP codes (77006, 019 or 098) or dine with a friend who does, you get 50 percent off your food purchase open to close on "Montrose Mondays."

EL TIEMPO CANTINA

Salsafication: The fact that this brand comes from Mama Ninfa's talented clan is assurance enough that you're getting authentic Houston salsa at the many El Tiempo outposts. The green seems more emulsified than the original Ninfa's on Navigation but no less crave-inducing. The red, though, is a thing of beauty - a vivid, tomato-forward sauce that is visibly potent and full of flavor. It's not terribly chile hot, but it is as well rounded a red as you can get.

Multiple salsas? Yes, both green and red served automatically.

Chips: Abundant crunch replaced automatically and often.

Grade: Excellent (red and green).

Other: It's hard to believe that the restaurant's enormous menu is delivered in such top-notch fashion. But it is, and that's why El Tiempo, for many, is the ultimate go-to Tex-Mex.

Six Houston-area restaurants escalantes.net

Salsafication: How does such a high-end Tex-Mex chain get by with such a lowly salsa? On the day we visited the red potion was wimpy and watery.

Multiple salsas? Non.

Chips: Pedestrian and crying out for salt.

Grade: Just OK.

Other: The newest location is lakeside at Hughes Landing in the Woodlands. It really is lovely on a sunny Sunday afternoon when the lake is dotted with paddlers and your only big decision is Mimosa or Margarita.

GOODE CO. TAQUERIA

Salsafication: We might wish for more capsaicin sting from this loose-textured red salsa but it's the kind of sauce you want to pour every everything &mdash your taco and fajita dinners, midges and all the other huevo-based day-starter options. With its discernible roasted bits and mild tomato goodness, this is a serviceable salsa that aims to please all palates. Want more chile kick? Load up on the free pickled jalapeños.

Multiple salsas? Non.

Chips: Nice, friendly chips.

Grade: Très bien.

Other: The Goode quality stamp is at play here as it is throughout the Goode family brands. You might be paying a bit more for your Tex-Mex than at other joints, but the food and service are hard to beat.

GRINGO'S MEXICAN KITCHEN

Salsafication: The red table salsa from this suburban chain is a fairly pureed, cool fresca version that packs some very pleasant heat. It hits the front of the palate and the tongue, and flecks of cilantro give it an herbal bite. It's not complex, but it's lively.

Multiple salsas? Oui. A creamy green salsa that's very mild, without much going on other than a tiny hint of cilantro and a mere touch of heat on the finish.

Chips: Standard issue.

Grade: Good (red).

Other: These popular suburban Tex-Mex spots give you a lot of serviceable food for the money, and the happy-hour margarita prices ensure that they're busy even in mid-afternoon.

GUADALAJARA HACIENDA

Salsafication: Served icy cold, the tomato-forward red salsa has a pleasant pulpy texture and vinegary bite.

Multiple salsas? No, but Guadalajara does serve alongside their salsa a fairly forgettable creamy cilantro sauce.

Chips: See-through thin and well-salted.

Grade: Bon.

Other: This locally owned chain recently renovated its Southwest Freeway location and gave it a spiffy new name. It is Guad Texas Chef-Mex.

HABANERA & THE GRINGO

Salsification: Brightened with both lemon and lime and rounded with garlic, the red table salsa resembles a marvelous, slightly soupy pico de gallo. Meticulously chopped tomato, onion and jalapeño impart a fine fresh texture, and cilantro adds an herbal twinge.

Multiple salsas? Non.

Chips: Sturdy and house-fried, they snap, crackle and pop.

Grade: Extraordinary.

Other: The food at this southeast Houston newcomer near Hobby Airport is personal and frisky the salsa's just the beginning. Don't miss the frozen margaritas with hand-muddled tropical fruits and seasonings mixed in.

Salsafication: The sole table salsa, meant to accompany the house-fried totopos, is a salsa Mexicana so lively and fresh tasting and soft that it fools you into thinking it will be mild before socking you with its green-chile heat. Chef Hugo Ortega uses the chile pods with seeds and veins intact for more capsaicin oomph. A pulpy room-temperature mince, it's flecked with green chile and cilantro bits, deepened by onion and the garlic that is one of Ortega's favorite salsa touches. Those spindles of tomato skin bristling here and there? Proof that fresh tomatoes have been roasted to make the salsa, which intensifies the flavors.

Multiple salsas? Yes, many and varied, made to go with specific dishes. One of Ortega's newest potions is the salsa macha, an evil-looking blackish sludge gritty with solids: garlic shards, sesame seeds, cilantro seeds, dried red chiles. This specialty of Veracruz hits with a toastiness followed by a note of sweetness and then bam! Sudden, throat-catching heat that hurts so good. The avocado-tomatillo green salsa is killer stuff, beautifully coarse and bright with hunks of tart tomatillo and a controlled flare of green chile heat that lingers on the tongue. The avocado component subtly mellows the effect.

Free: No. Order the salsa Mexicana for $7 with totopos and guacamole. Salsa macha comes with roasted cauliflower salad avocado-tomatillo salsa comes with Tacos Dorados, soft little folds of puffy fried potato.

Chips: Sturdy house-fried totopos that emit a sharp crack with each bite.

Grade: Extraordinary (Mexicana, macha and avocado-tomatillo).

IRMA'S ORIGINAL

Salsafication: The only trouble with Irma Galvan's salsa is that we can't stop eating it. Served warm, the dark cherry-colored salsa tastes fresh and made with love. A sweet little heat just tickles the tongue.

Multiple salsas? Non.

Chips: Perfection, crisped.

Grade: Excellent.

Other: This downtown Tex-Mex restaurant, as famous for its lack of menus as its food, was honored as an "American Classic" in 2008 by the James Beard Foundation.

Multiple locations in Houston latapatiahouston.com

Salsafication: Within seconds of sitting down you're met with a big, welcoming bowl of chips and both red and green salsa. The red sits nicely on chips and sports an almost perfect body and texture. It's textbook red that effortlessly balances the tomato/chile equation. The tomatillo green also nails the texture department flavor-wise it's got it all going on: tang, just the right amount of heat and easy likability.

Multiple salsas? Yes, red and green.

Chips: Solid, standard chomps.

Grade: Très bien.

Other: Unfussy go-to Tex-Mex doesn't aim to outperform in the standard repertoire. And that's probably part of its easygoing charm.

LAST CONCERT CAFE

Salsafication: It might not be the first place that comes to mind when you're craving Tex-Mex (and that's your own fault), but you'll have a rewarding experience when you want to get on with a chips-and-salsa throwdown. The salsa is good-natured: bright-red tomato flavor churned with abundant cilantro and serrano chile. It's made daily, and you can tell from its direct, clean, fresh impact. It's the kind of salsa you wish you could make at home and would taste just as good.

Mutiple salsas? Non.

Chips: Good, workmanlike chips.

Grade: Très bien.

Other: You'll have to knock at the red door to gain entrance, but Last Concert is as unpretentious and welcoming as they come. In a city that has a high tolerance for artifice, this hippie, be-yourself cafe puts on zero airs, making it a true come-as-you-are social hall for dependable Tex-Mex and uncontrived atmosphere.

LOPEZ MEXICAN RESTAURANT

11606 Wilcrest, 281-495-2436 vivalopez.com

Salsafication: A mild tasting salsa fresca that has been served by this southwest Houston since 1978. More of a seasoning for topping tacos and nachos than a stand-alone salsa.

Multiple salsas? Non.

Chips: Medium thick and pleasantly golden.

Grade: Just OK.

Other: The signature drink is the Dos Piñas. A summery drink whose base in pineapple-infused tequila.

LOS CUCOS MEXICAN CAFE

17 Houston-area restaurants loscucos.com

Salsafication: The red salsa at this Houston-born chain is served warm in a cup with a pouring lip. It's as pretty to look at as it is good to eat, with roasted bits of red chiles and tomato. Pleasant vinegar finish.

Multiple salsas? Oui. There's pale-green cream sauce perked up with fresh cilantro.

Chips: They are lighter than they look, and that's a good thing.

Grade: Très bien.

Other: For a decadent lunch or afternoon snack, try the seafood nachos. A small order is plenty as this is one rich dish, topped with crab, shrimp, Monterey Jack, sour cream and guacamole. And it goes down swell with a pucker-inducing margarita.

LOS TIOS MEXICAN RESTAURANT

4840 Beechnut, 9527 Westheimer, 14006 Memorial, 3308 Highway 6 S. (in Sugar Land) lostiosrestaurant.com

Salsafication: The old-school Tex-Mex chain's duo of table salsas does the job, and certainly have their legion of fans. We give a slight edge to the sprightly red, a puréed blend that doesn't overwhelm the flavor of its fried-corn vessel. It has an occasional bite of spice, but for the most part you'll wonder how you polished off the bowl so quickly.

Multiple salsas? Oui. The sour-creamy tomatillo/avocado green sauce also is imminently devourable.

Chips: On the thin side but sturdy enough.

Salsa grade: Excellent (red) very good (green).

Other: The Adair Family Restaurants Group (Skeeter's, Adair Kitchen) acquired the Los Tios chain, which has been around for decades, in 2000.

LUPE TORTILLA

Salsafication: Not really a traditional table salsa at all, Lupe's chip dipper is really more a pico de gallo a chunky salsa fresca with a predominant tomato flavor and not much else. It doesn't carry a lot of heat it's watery too, which may be a let down to those who like to drown their tacos with a traditional blended salsa.

Multiple salsas? Pas vraiment. Instead of offering a second salsa, Lupe serves a bowl of charro beans. Warm, satisfying and a nice, unexpected touch. If you want extra heat with your food ask for a mess of the restaurant's delicious pickled jalapeños.

Chips: Light as air and addictive. They'll bring you as much as you can crunch down.

Grade: Just OK.

Other: Lupe's fajitas, which sport a special taste, have earned legions of fans.

MARIA SELMA

Salsafication: The cool, soupy red salsa here shows virtually no solids, but its hauntingly smoky and earthy red-chile quality gives it authority, as does a small but distinct afterburn.

Multiple salsas? Non.

Chips: Smooth, thinnish commercial chips of absolutely no interest.

Grade: Bon.

Other: Forget the chips and use the salsa on Maria Selma's competent Mex-Mex botanas.

MOLINA'S CANTINA

7901 Westheimer 4720 Washington 3801 Bellaire molinascantina.com

Salsafication: The "original" salsa - the recipe is more than 70 years old, just like the family-owned chain - is an acquired taste. It is super tart and vinegary, and you're likely to get tripped up by some of those finely chopped fresh jalapeños.

Multiple salsas? Oui. Molina's other red sauce is a less brash, toastier concoction with roasted jalapeño, arbol and pasilla peppers. It grows on you. Both red salsas are served automatically. If you'd prefer a salsa verde, request the Michael sauce that accompanies the popular chicken enchiladas.

Chips: Fresh and fragile (in a good way).

Grade: Excellent (both reds and green).

Other: One of Molina's best "para acompañar" is its mango pico de gallo. The warm salad accompanies a terrific sautéed camarones dish known as Raulito's Shrimp Special.

NINFA'S ON NAVIGATION

Salsafication: Ninfa Laurenzo's green avocado/tomatillo salsa caused a sensation when she introduced it back in the 1970s. Miraculously, it's as good as it ever was, perhaps even better. This cool, roughly puréed salsa fools you with its avocado suavity and sour-creamy dairy innocence, sharpened by a quiet tartness from its tomatillo component. Then its green-chile heat lights a little burn on the roof of your mouth and keeps it going. This salsa is not just a Houston classic - it's an American landmark.

Multiple salsas? Yes, green and red. The cool, roughly puréed red salsa doesn't have quite the roasty complexity it once did, nor the invigorating chile heat. But there's a nice balance of tomato tartness and salt, and chile seeds and blackened bits impart a pleasant, spreading warmth. Upend a chip, and the salsa clings - always a plus. The pickled vegetables with their tangy heat are a nice touch. Ask for them.

Chips: Great thin, crackly chips with small bubbles across a surface glossed with the lightest sheen of oil. Easy to consume a half basketful without thinking about it.

Salsa grade: Extraordinary (green) very good (red).

Other: Wallow in chips and salsa with one of the house frozen or specialty margaritas at the bar or apply liberally to everything from the mighty, served-here-first fajitas to anything else on this reliable Tex-Mex menu.

More than a dozen Houston-area restaurants pappasitos.com

Salsafication: Served warm, this light but spicy salsa is reason alone to visit this Houston-based, family-owned chain. The roasted vegetables and pepper always taste super fresh. If we had any complaint, it is that the salsa vessels just get smaller and smaller.

Multiple salsas? Oui. The creamy avocado dip is a pleasant accessory.

Chips: See-through-thin chips are served warm and satisfyingly salty.

Grade: Très bien.

Other: Here's the way to do Pappasito's: Show up at 3 o'clock and order the addictive, butter-drenched Chipotle Shrimp that are available only at lunch, which is served until 4. The genius is that you've timed it just right for happy-hour pricing on your margarita.

PICO'S MEX-MEX

Salsafication: There's red table salsa and green, in the binary tradition Ninfa's made famous, but the green salsa is all tart tomatillo zip instead of avocado creaminess, which makes it wonderfully bright and memorable. There's just enough grippy green-chile heat to expand the tart-fruit, onion and cilantro flavors and keep them going.

Mutiple salsas? Oui. The red salsa has enough roastiness of tomato, onion and chiles to give it depth and complexity.

Chips: Well-made skinny totopos.

Grade: Extraordinary (green) excellent (red).

Other: The shaker margaritas, served straight up, have set the premium standards for this iconic Houston cocktail for three decades now. Order one with any of the well-made regional Mexican dishes.

SALTILLO MEXICAN KITCHEN

Salsafication: You get four-count-'em-four table salsas to play with, each one formidable in its own right. The champion? An unusual minced-red-onion salsa that's almost a relish, lit up by fruity habanero chile and twinged with fragrant Mexican oregano. A touch of olive oil and orange rounds out the flavors and textures. Brilliant on everything from chips to the mesquite-grilled, Norteño-style beef that's a specialty here.

Multiple salsas? Oui. The tomatillo salsa, the mildest of the four, is a tart, spring-green purée. The perfectly calibrated red salsa, slightly pulpy and flecked with chile seeds, gets an intriguing umami note from chicken broth, and it bursts with front-of-the-mouth heat that spreads and fades to a lingering warmth. Fourth comes a bright, sunny habanero/papaya purée in which the papaya's fruitiness tempers the distinctive habanero sear while salt sharpens it.

Chips: Sturdy, fried-in-house totopos with a layer-y effect.

Grade: Extraordinary (red onion red salsa) excellent (tomatillo, habanero).

Other: Though the salsas merit a trip in themselves, the Norteño-style food at this upscale, dining-clubby Bellaire spot is terrific, and the house margarita, shaken and served straight up, is one of the city's best.

SKINNY RITA'S

607 W. Gray, 832-834-4430 4002 N. Main, 832-831-6895 srgrille.com

Salsafication: A chunky roasted veg salsa without much heat but solid flavor.

Multiple salsas? Yes, a creamy and fragrant avocado/tomatilla salsa.

Chips: Sturdy but flavorful.

Grade: Good red very good green.

Other: This small chain puts a lot of emphasis on its hormone-free meats and its abundant vegetarian and gluten-free options.

SPANISH FLOWERS MEXICAN RESTAURANT

Salsafication: Spanish Flower is a Houston institution but its salsa is bewilderingly weak. Chunky, yes, but bland and watery. There is practically no chile flavor in this soupy, almost tinny tomato brew that does little to please die-hard salsa fans.

Multiple salsas? Only red is served to us. It's a disappointing chips and salsa encounter.

Chips: Flavorless.

Grade: Just OK.

Other: Open 24 hours. According to website the restaurant takes a break on Tuesday nights when it closes at 10 p.m. (reopening Wednesday at 9 a.m.).

SPANISH VILLAGE

Salsafication: The fierce red table salsa here has hardly changed a jot over the 50 years we've been scarfing it down with chips and more chips. It's thin and soupy, shot through with onion and a sudden wall of jalapeño heat strong enough to clear sinuses. It's not about depth or nuance it's about feeling the elemental burn. Food photographer Penny de los Santos says it's a dead ringer for the salsa she grew up with in the Rio Grande Valley.

Multiple salsas? Non.

Chips: Thin, crackly, salty.

Grade: Bon.

Other: This quirky Tex-Mex mainstay dishes out classic cheese-and-onion enchiladas, cult fried chicken (!) and amazing margaritas bristling with slivers of frozen lime juice.

6401 Woodway, 1140 Eldridge Parkway, 12637 Westheimer sylviasenchiladas.com

Salsafication: The red salsa is served so hot the bowl was steaming at the table. There must be a cauldron in the kitchen gurgling with this humble brew that sports visible feathers of tomato skin and roasted flecks. This is a loving, mama-style salsa that isn't chile hot but pleases with its homey, flavorful goodness.

Multiple salsas? Not advertised but there's a habanero version of this table salsa ask for it if you need the heat.

Chips: Hot, thin yumminess.

Grade: Très bien.

Other: Owner Sylvia Casares &mdash known as Houston's Queen of Tex-Mex Cuisine and/or Houston's Enchilada Queen &mdash is a born educator. Her cooking school classes help preserve Tex-Mex culinary traditions.

TACOS A GO GO

3704 Main and 2941 White Oak tacosagogo.com

Salsafication: The colorful, locally-owned fast-casual joint offers four varieties at its serve-yourself salsa bar. All are meant to complement the menu's taco variety just ladle your choice(s) into tiny plastic ramekins to pour and dip as you please. Our go-to? The green Diablo, the hottest of the bunch, is all juicy-fresh with raw serrano peppers tempered slightly by a bit of tomatillo, lime juice, cilantro and onion.

Multiple salsas? Yes, four. The sweet/medium-spicy traditional Roja blends roasted tomatoes with plentiful garlic, cilantro, chopped onion and chile de arbol specks. The smooth, mostly-mild Verde stars roasted tomatillos with a kick of serrano, while the deep, rust-red Fuego sauce is all smoke with dry-roasted chipotle chiles.

Chips: Medium-thick housemade chips come with orders of guacamole ($4.59), queso ($3.99) and salsa Roja ($2.99, a larger portion).

Salsa grade: Excellent (Diablo), very good (Roja, Verde), good (Fuego)

Other: The oft-overlooked nachos here &mdash a heaping pile of queso-laden chips topped with black or refried beans, crisp shreds of lettuce, tomatoes, pickled jalapenos and any taco meat &mdash are arguably among the city's best.

TACO PALENQUE

Salsafication: The standout on the serve-yourself salsa bar is the deep-red Salsa Picosa, which hits the palate with a profound sun-baked roastiness and spreading heat. Flecks of charred chile and plenty of seeds keep the slightly puréed texture real. Salty, tart and dusky, it's hard to stop eating.

Mutiple salsas? Yes, three. The good basic tomatillo green salsa hits with a quick flare of green-chile heat and the dark, blackened Salsa Tatemada strikes with a major delayed sear that can make your nose run.

Chips: Thinny-thin and brittle.

Grade: Excellent (Picosa) good (tomatillo and Tatemada).

Other: The meats from the Rio Grande Valley-based chain are merely serviceable, but the earthy bean-and-cheese tacos wrapped in flour tortillas are primal, the salsa bar's fun, and the agua fresca jamaica is wonderful in its refusal to cloy.

TEOTIHUACAN MEXICAN CAFE

Three locations in Houston teomexicancafe.com

Salsafication: The red is a warm, flavorful mash with specs of roasted tomato. It separates a bit if left alone but there's no threat of that because it sports a nice chile kick you want to keep eating. The green is better &mdash a deceptive pale-colored sauce that offers clean flavors of lime, cilantro and green chile brightness.

Multiple salsas? Oui. Both red and green are distinguished salsas that makes Teotihuacan an inviting chips and salsa experience.

Chips: Light, warm and crispy but we added some salt.

Grade: Très bien.

Other: The restaurant has a great atmosphere where family gatherings and obvious regulars are happy to call home. The nachos are great and the guacamole fantastic.

THE PASTRY WAR

Salsafication: Swamp creature. The boggy chile stew served at this serious downtown mezcal bar takes no prisoners. It is unapologetically combustible with ferocious chile heat. A red, tomato-based salsa, it almost tips to green in color for all its nearly flammable chile glory. We've asked what's in it they won't tell. Whoever is making this fierce, verdant sludge is a salsa master.

Multiple salsas? Nope, but this one practically straddles two worlds.

Free: No. $5.99 for chips and salsa.

Chips: Se débarrasser d'eux. The awful, red/white/blue supermarket tortilla chips are unworthy of such glorious salsa.

Grade: Extraordinary.

Other: The chicken and pork tamales are dreamy. We also like the queso. And that's it for food at this bar that boasts what is surely the state's most intelligent agave spirits program.

ULA'S MEXICAN RESTAURANT & CANTINA

5555 Washington, 832-491-0510 9009 Sienna Christus, Missouri City, 281-778-9345 texmexicanfood.com

Salsafication: Served warm, this brick-colored salsa suffers from a lack of heat and depth. Thanks to a heavy hand with the onion, it recalls a slightly sweet marinara.

Multiple salsas? No, but the chips do come with a bowl of thickened, bacon-flecked charro beans.

Chips: Medium thick, which is a requirement if you're using them as a vessel for the bean "dip."

Grade: Just OK.

Other: Try the Mexican smoked ribs, which are char-grilled and basted with chef/owner Ulises Gonzalez's spicy barbecue sauce.

UNCLE JULIO'S

20526 Interstate 10, in Katy unclejulios.com

Salsafication: Roasted onions, jalapeños and tomatoes give this salsa a pleasantly smoky flavor the little bits of cilantro provide a fresh touch. Served warm, the thin salsa is a perfect match for Uncle Julio's ethereal chips.

Multiple salsas? Non.

Chips: Deftly salted and whisper thin.

Noter: Very good.

Other: Make it a celebration with this Dallas-based chain's Chocolate Pinata. Diners use a small hammer to crack the egg-shaped chocolate, and out pour mini churros and fresh fruit.


Cubano Pork Chops with Pickle-and-Pepper Relish and Char-Grilled Corn

Preheat a grill or a grill pan to medium-high. In a shallow dish, combine the lime zest, brown sugar, grill seasoning, cumin, coriander and allspice and 3 tablespoons of the EVOO. Add the pork chops to the dish and turn to coat evenly. Let the chops hang out for 5 minutes, then grill until the meat feels firm and the juices run clear, 6 to 8 minutes on each side with the grill top closed. If using a grill pan, tent the pan with aluminum foil and adjust the heat to prevent scorching.

While the chops are working, mix together the pickles and peppers and reserve. In a small bowl, stir together the softened butter and tomatillo salsa until combined. Drizzle a touch of EVOO onto the corn and rub it over the corn. (Wait until you turn those chops before you add the corn to the fire.) Grill the corn with the grill lid closed until charred and cooked through, 5 to 6 minutes, or cook the corn in the tented grill pan.

Serve the chops with the pickle-and-pepper relish on top and the grilled corn alongside. Slather the corn with the tomatillo butter.


Coarsely chop half of onion and 2 pineapple rounds. Reserve and chill remaining pineapple.

Place chopped onion and pineapple in blender, and add lime juice, vinegar, Guajillo Chile Powder, garlic, salt, Mexican oregano and cumin. Purée until smooth.

Place pork slices into re-sealable plastic bag. Pour in marinade and seal. Turn and massage lightly to coat meat. Refrigerate at least 4 hours or up to 1 day.

Prepare medium-high-heat grill. Slightly char remaining pineapple rounds reserve. Grill pork slices until lightly charred and cooked through, about 2 to 4 minutes per side.

Chop pineapple rounds and pork into bite-sized pieces. Transfer to serving platter, and toss to combine.

Finely chop remaining half of onion, and toss with cilantro.

Serve pork-pineapple mixture with warm tortillas, cilantro-onion relish and lime wedges for making tacos.


The Char Grilled Steak Taco debate continues.

While I don't claim to be an expert in the char-grilled steak taco arena, my family background gives me a very good basis for debating this topic. My parents were born and raised in Mexico but most importantly, I spent many summers as a child in Monterrey, Mexico where char-grilling and the steak taco is king. at least back then. My first cousin ended up selling a few thousand tacos daily at his Monterrey, Mexico Taqueria. he was known to serve up some of Monterrey's very best tacos. I think you probably understand now why my family and I are obsessed with food and of course char grilled steak tacos. I like to bring a sack of steak tacos to parties and barbacues just so my friends can share in the joy.

After much recent chow-debate about the best char-grilled steak tacos, I just couldn't help myself, I day dreamed all last Friday afternoon about steak tacos from Taqueria El Asadero-Chicago(my old standard), Indio Restaurant-Cicero, and La Pasadita East-Chicago. I stumbled accross Taqueria El Asadero several years ago after a tennis game in Welles Park at Montrose and Lincoln. My friend and I rejoiced after tasting in my opinion, the very best steak tacos in the entire Chicago area. It had been years since my last visit to La Pasadita East and the name just kept popping up in the steak taco postings. I found out about Indio Restaurant in Cicero from a former Berwyn-Cicero hispanic resident. She claimed that they served the best steak tacos so I had to find out for myself.

La Pasadita East serves up some very tasty steak tacos and frankly some of the very best out there. The steak was juicy, tender, perfectly cooked, lightly seasoned, and served with a bit of cilantro and onion on two white corn (I think they were white corn). The meat-to-tortilla-to-fillings ratio was just right. The tomatillo salsa was fine.

In conclusion, TAQUERIA EL ASADERO IS STILL KING! The fresh right off the grill steak is perfectly seasoned, tender, juicy, and nearly twice the steak than La Pasadita East. Although La Pasadita East's steak tacos are excellent, Asadero's are a bit more flavorful, juicier, a bit more tender, and a better value for the quantity of steak.

Oh, as for Indio Restaurant? The verdict is still out on this one. Sorry, I didn't find the address during my initial search so I must have driven by it without knowing. I'll be back there soon. Here are the addresses

Taqueria el Asadero
2213 W. Montrose Ave.
Chicago

La Pasadita East: There are three of them (yes 3) on Ashland Avenue just south of Division within 100 feet of eachother. Go to the one on the east side of the street.

Indio Restaurant
6037 W Cermak Rd ,
Cicero, IL Phone - (708) 863-5714


To begin making the Mexican Salsa Verde, first remove the husk from the tomatillo and wash them thoroughly and we will roast them in the oven.

Preheat your oven at 200 C for 15 minutes while you prepare the tomatillo for roasting.

Next, line a baking sheet with parchment paper or aluminium foil. Place tomatillo and green chilies on it. Place the baking tray into the oven and let the tomatillo and green chillies roast for 5-10 minutes on high heat till the tops are char grilled.

Once the tomatoes are grilled, allow it to cool a little and remove the skin of the tomatoes.

Place the tomatoes along with along with chilies, sugar, salt , fresh coriander, olive oil, lemon juice into a blender jar and pulse a couple of times till the tomatillo breaks down. Take care not to over blend it to a puree. Instead leave some chunky pieces of tomatillo.

Check the seasoning, adjust if required and transfer the Green Tomato Salsa to a glass jar and refrigerate until ready to serve.


The Char Grilled Steak Taco debate continues.

While I don't claim to be an expert in the char-grilled steak taco arena, my family background gives me a very good basis for debating this topic. My parents were born and raised in Mexico but most importantly, I spent many summers as a child in Monterrey, Mexico where char-grilling and the steak taco is king. at least back then. My first cousin ended up selling a few thousand tacos daily at his Monterrey, Mexico Taqueria. he was known to serve up some of Monterrey's very best tacos. I think you probably understand now why my family and I are obsessed with food and of course char grilled steak tacos. I like to bring a sack of steak tacos to parties and barbacues just so my friends can share in the joy.

After much recent chow-debate about the best char-grilled steak tacos, I just couldn't help myself, I day dreamed all last Friday afternoon about steak tacos from Taqueria El Asadero-Chicago(my old standard), Indio Restaurant-Cicero, and La Pasadita East-Chicago. I stumbled accross Taqueria El Asadero several years ago after a tennis game in Welles Park at Montrose and Lincoln. My friend and I rejoiced after tasting in my opinion, the very best steak tacos in the entire Chicago area. It had been years since my last visit to La Pasadita East and the name just kept popping up in the steak taco postings. I found out about Indio Restaurant in Cicero from a former Berwyn-Cicero hispanic resident. She claimed that they served the best steak tacos so I had to find out for myself.

La Pasadita East serves up some very tasty steak tacos and frankly some of the very best out there. The steak was juicy, tender, perfectly cooked, lightly seasoned, and served with a bit of cilantro and onion on two white corn (I think they were white corn). The meat-to-tortilla-to-fillings ratio was just right. The tomatillo salsa was fine.

In conclusion, TAQUERIA EL ASADERO IS STILL KING! The fresh right off the grill steak is perfectly seasoned, tender, juicy, and nearly twice the steak than La Pasadita East. Although La Pasadita East's steak tacos are excellent, Asadero's are a bit more flavorful, juicier, a bit more tender, and a better value for the quantity of steak.

Oh, as for Indio Restaurant? The verdict is still out on this one. Sorry, I didn't find the address during my initial search so I must have driven by it without knowing. I'll be back there soon. Here are the addresses

Taqueria el Asadero
2213 W. Montrose Ave.
Chicago

La Pasadita East: There are three of them (yes 3) on Ashland Avenue just south of Division within 100 feet of eachother. Go to the one on the east side of the street.

Indio Restaurant
6037 W Cermak Rd ,
Cicero, IL Phone - (708) 863-5714