Dernières recettes

Où les Trappistes Ales viennent bronzer

Où les Trappistes Ales viennent bronzer


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ce pub intime et modeste ne porte pas beaucoup de marques indiquant qu'il pourrait être l'un des meilleurs bars de Miami, mais avec le calibre de leurs bières trappistes maison, ils n'ont vraiment pas à le faire. et européennes.


Où les bières trappistes viennent bronzer - Recettes

Ne conservez jamais une bière conditionnée en bouteille au réfrigérateur, mais gardez-la au frais et au repos pendant plusieurs heures avant de servir pour permettre aux sédiments de se dissiper.

Bière mélangée avec quelque chose

La bière est parfois mélangée à d'autres boissons alcoolisées et reçoit des surnoms. Voici une liste:

Noir et beige: Guinness et amer ou Guinness et doux.
Velours noir: Guinness et champagne.
Velours noir du pauvre : Guinness et cidre.
Russe noir: Guinness et vodka
Chatte de velours : Guinness et porto.
Marie noire : Guinness et Tia Maria
Velours rouge: Guinness, cidre et cassis.
Sorcière rouge : Guinness, Pernod, cidre et cassis.

Belle-mère: Vieux et amer.
Mamie: Vieux et doux.
Forgeron: Guinness et vin d'orge.
Chaudronnier : Brun et doux.
Platine lumineuse : Bière légère et amère.
Narfer : Argot londonien pour une demi-pinte de doux et une demi-pinte d'amer.
Narfer narfer narf : Une demi-pinte de Narfer narf (bien sûr).
Sang de dragon : Vin d'orge et rhum.
Nez de chien : Amer et gin.
Morsure de serpent : Bière blonde et cidre.

Glossaire de la bière

Voici une liste de termes utilisés pour décrire les bières :

Abbaye Bières commerciales belges licenciées par les abbayes. À ne pas confondre avec les bières trappistes.

Additifs Matériaux, comme le riz, le maïs et le sucre de brassage, utilisés à la place des céréales traditionnelles pour le bon marché ou la légèreté de la saveur.

Ale Le style de bière le plus ancien au monde. Produit par fermentation chaude ou supérieure.

Alt Bière brune de fermentation haute de Düsseldorf.

Acide alpha Le principal composant de l'amertume de la fleur de houblon.

Atténuation La mesure dans laquelle les sucres de brassage se transforment en alcool et en dioxyde de carbone.

Bière Terme générique désignant une boisson alcoolisée à base de céréales. Comprend à la fois la bière et la lager.

Terme britannique amer pour les bières pâles, ambrées ou cuivrées qui se sont développées à partir des bières blondes au 19ème siècle.

Bock ou Bok Style de bière forte des Pays-Bas et de l'Allemagne.

Bière conditionnée en bouteille qui subit une fermentation secondaire en bouteille.

Bière conditionnée en fût qui subit une fermentation secondaire en fût. Connue sous le nom de "vraie bière", étroitement identifiée aux bières britanniques.

Cuivre Navire utilisé pour faire bouillir le moût sucré avec du houblon.

Purée de décoction Un système principalement utilisé dans le brassage de lager dans lequel des portions du moût sont retirées du récipient, chauffées à une température plus élevée, puis renvoyées. Améliore l'activité ensymique et la conversion de l'amidon en sucre dans les malts peu modifiés.

Houblonnage à sec L'ajout d'une petite quantité de houblon à un fût de bière pour améliorer l'arôme et l'amertume.

Dunkel Une bière blonde blonde en Allemagne, une spécialité bavaroise qui précède les premières blondes blondes.

Entier La première forme de portier, abréviation de "fesses entières".

Ester Composés aromatisants produits par l'action de la levure transformant les sucres en alcool et en dioxyde de carbone. Les esters peuvent être fruités ou épicés.

Collage Substance qui clarifie la bière, généralement fabriquée à partir de la vessie natatoire de l'esturgeon, également appelée ichtyocolle.

Framboise ou Frambozen Bière lambic à la framboise.

Grist La poudre grossière dérivée du malt qui a été broyé ou « concassé » dans la brasserie avant d'être écrasé.

Gueuze Assemblage de bières belges lambic.

Helles or Hell Une bière blonde blonde bavaroise.

Houblon (Lat : Humulus Lupulus) Herbe utilisée lors du brassage pour ajouter de l'arôme et de l'amertume.

Unités internationales d'amertume de l'IBU. Une échelle internationalement reconnue pour mesurer l'amertume de la bière. Une lager américaine "légère" peut avoir environ 10 IBU, une bière anglaise douce environ 20 unités, une India Pale Ale 40 ou plus, une stout irlandaise 55 à 60 et du vin d'orge 65.

Infusion Méthode de brassage utilisée principalement dans le brassage de la bière, où les grains sont trempés dans de l'eau pure tandis que les amidons se transforment en sucre, généralement à température constante.

Kölsch Bière dorée de fermentation haute de Cologne.

Krüsen L'ajout de moût partiellement fermenté pendant la garde pour favoriser une forte fermentation secondaire.

Bière lambic à saveur de cerise Kriek.

Lager Le conditionnement à froid de la bière à environ 0 degré centigrade pour encourager la levure à se déposer, augmenter la carbonatation et produire une bière lisse et au goût propre. De l'allemand qui signifie « stocker ».

Lambic Bière belge issue de fermentation spontanée.

Lauter tun Récipient utilisé pour clarifier le moût après l'étape de brassage.

Malt Orge ou autres céréales partiellement germées pour permettre la transformation des amidons en sucres fermentescibles.

Mash Première étape du processus de brassage, lorsque le malt est mélangé à de l'eau chaude pure pour en extraire les sucres.

Mürzen Lager bavaroise traditionnelle brassée en mars et conservée jusqu'à l'automne pour l'Oktoberfest de Munich.

Bière anglaise et galloise légère brun foncé (parfois pâle), légèrement houblonnée. Le plus ancien style de bière qui tirait autrefois sa couleur du malt séché au feu de bois. L'un des composants des premiers porteurs.

Milk stout Stout élaborée avec l'ajout de lactose, non fermentescible, produisant une bière pauvre en alcool au caractère crémeux et légèrement sucré.

Pilsner ou Pilsener ou nom de marque Pils International pour une lager de couleur claire.

Porter Dark - brune ou noire - bière originaire de Londres.

Amorçage Ajout de sucre pour favoriser une fermentation secondaire dans la bière.

Reinheitsgebot Loi bavaroise sur la bière de 1516 (la "Purity Pledge) qui stipule que seuls les grains maltés, le houblon, la levure et l'eau peuvent être utilisés dans le brassage. Couvre désormais toute l'Allemagne.

Shilling Ancienne méthode de facturation de la bière en Ecosse sur la force. Les bières s'appellent 60, 70 ou 80 shillings.

Barbotage De l'esparger français, à saupoudrer Saupoudrer ou pulvériser les drêches dans la cuve à purée ou la cuve de lauter pour éliminer les sucres de malt restants.

Carré Une cuve de fermentation traditionnelle ouverte.

Bière vapeur style bière américaine sauvée par l'Anchor Brewery à San Francisco.

Stout Une fois un terme générique anglais pour la bière la plus forte ("la plus robuste") dans une brasserie. Maintenant considéré comme un style typiquement irlandais.

Ales trappistes brassées par des moines de l'ordre trappiste en Belgique et aux Pays-Bas.

Union Méthode de fermentation développée à Burton-tn-Trent en utilisant de grands fûts de chêne.


Articles Liés

Chico's Sierra Nevada Brewing lance son populaire saisonnier Hoptimum Triple IPA, et l'édition de cette année est la plus forte et la plus houblonnée à ce jour avec 11% d'ABV et 75 IBU. Les variétés de houblon de cette année comprennent les variétés Magnum, Idaho 7, El Dorado et Mosaic, puis il est houblonné à sec avec du Citra, de la poudre de lupuline Mosaic, du houblon Loral et Magnum. Il est disponible en packs de six bouteilles de 12 onces jusqu'en août.

Dogfish Head Craft Brewery, une brasserie du Delaware, vient de lancer sa première bière de blé sans alcool, Lemon Quest, à l'échelle nationale. À seulement 90 calories par bouteille, Lemon Quest est brassée avec de la purée de citron frais, du jus de myrtille, des baies d'açai, des fruits de moine, du sel de mer et des granulés de houblon riches en polyphénols Hopsteiner. Dogfish Head s'est associé à Nature Conservancy pour développer cette bière et promouvoir la nature et un mode de vie en plein air.

Et celle-ci n'est pas nouvelle, mais sa disponibilité dans la région de la baie est la suivante : Trejo's Cerveza, une bière blonde mexicaine nommée d'après l'acteur de « Machete » Danny Trejo et créée pour compléter les Tacos de l'acteur Trejo n'était auparavant disponible que dans le bassin de Los Angeles - elle est brassée par Lincoln de Burbank. Compagnie de bière. Maintenant, quatre paquets de canettes de 16 onces sont expédiés dans toute la Californie.


Trappistes en Belgique

La Belgique abrite six brasseries trappistes. Alors que la commande a commencé à côté en France, il n'y a qu'une seule bière trappiste vendeur là : Abbaye du Mont des Cats. Mais même ces bières sont fabriquées au-delà de la frontière à la brasserie Chimay au sein de l'abbaye de Scourmont.

Les bières de Chimay sont très appréciées et souvent désignées par les couleurs de leurs étiquettes : rouge, blanc, bleu et or. La grande réserve bleue, une bière de Noël, est la plus foncée et la plus forte d'entre elles, et se décline également dans une variété vieillie en barrique. Le Cinq Cents blanc est une triplette dorée. Chimay produit des fromages qui s'accordent avec tous.

La Brasserie Westmalle est à peu près aussi facile à trouver que Chimay. Ils produisent un dubbel rougeâtre foncé (7% ABV) et un triple fruité doré (9,5% ABV) qui sont facilement disponibles en bouteilles. Leur troisième bière, Westmalle Extra, est réservée aux moines eux-mêmes et peut-être à un invité chanceux.

Tripel trappiste de Westmalle. (Avec l'aimable autorisation du marchand du vin)

Brouwerij Westvleteren est l'étoffe de la légende. Située dans l'abbaye Saint-Sixte, la brasserie produit trois bières connues par des numéros et des couleurs de bouchon de bouteille : 6 (vert), 8 (bleu) et 12 (jaune). Cette dernière, Westvleteren 12 (XII), est un quadrupel ABV à 10,5% qui est souvent présenté comme la meilleure bière au monde.

Le moyen officiel de s'en procurer ? Rendez-vous sur leur boutique en ligne sur TrappistWestvleteren.be/en , où vous trouverez un calendrier pour les dates de vente et les heures de ramassage correspondantes. La production est limitée, il peut donc s'écouler des mois avant que vous puissiez effectuer l'achat, et le ramassage doit être effectué en personne à l'abbaye. (Alternativement, vous pourriez le trouver revendu en ligne, souvent pour plus de 40 $ pour une bouteille de 1/3 litre, ou dans les trois chiffres pour une sélection de trois ou plus.)

(De G à D) Westvleteren 12, 8 et 6. (Avec l'aimable autorisation de l'abbaye Saint-Sixte de Westvleteren)

Anecdote : la brasserie St. Bernardus, bien que n'étant pas trappiste, comptait le maître brasseur de Westvleteren comme partenaire lors de son ouverture en 1945. La brasserie produisait les bières pour St. Sixtus avec les mêmes recettes et la même souche de levure jusqu'en 1992. Vous pouvez trouver St. Bernardus bières aux États-Unis et elles sont toujours similaires à celles de St. Sixtus en termes de recette et de qualité. St. Bernardus Abt 12, un quadrupel, obtient un score de 99/100 sur BeerAdvocate.com.

La Brasserie d'Orval, à l'intérieur de l'abbaye Notre-Dame d'Orval, brasse une bière éponyme créée en 1931 par un brasseur bavarois. La bière de couleur claire houblonnée à sec utilise Brettanomyces bruxellensis, une levure spéciale souvent appelée «brett», ce qui lui donne une touche de funkness aigre. Il fermente à nouveau dans la bouteille, alors conservez-le bouché à des températures fraîches (le réfrigérateur est OK si vous prévoyez de le boire, ou environ 54 degrés F si vous le vieillissez) ou il pourrait exploser ou mousser lorsque vous le versez .

Bière Trappiste Orval. (Avec l'aimable autorisation du marchand du vin)

L'abbaye de Rochefort a commencé à brasser en 1899, et aujourd'hui, comme St. Sixtus, a trois brassins numérotés : 6 (bouchon rouge, 7,5 % ABV), 8 (bouchon vert, 9,2 % ABV) et 10 (bouchon bleu, 11,3 % ABV) .

Trappistes Rochefort 10. (Avec l'aimable autorisation de Merchant du Vin)

Enfin, la Brasserie Achel, la plus petite du groupe, produit six bières brunes (brunes) et blondes de puissances variables.


Une nouvelle bière fabriquée par des moines arrive aux États-Unis

Au Monastero di San Benedetto, dans le centre de l'Italie, les moines comprennent le potentiel du marché américain de la bière, car ces moines sont américains.

«Je connaissais la différence entre la bière artisanale et la bière d'usine ordinaire», explique le père Benedict Nivakoff de sa vie avant de s'engager dans la vie monastique. Il est originaire du Connecticut, mais vous le sauriez à peine à la robe noire traditionnelle, à la longue barbe et à l'intonation, qui sont le résultat de son polylinguisme.

Les moines ont une longue histoire de brassage de la bière, mais en Italie, l'industrie a toujours été le vin. Aujourd'hui, ces moines bénédictins brassent et exportent la Birra Nursia aux États-Unis comme moyen d'accomplir la Règle de Saint Benoît, qui exige l'autosuffisance par le travail.

En avril dernier, les deux bières de Birra Nursia, une bière blonde et une bière forte belge, sont arrivées sur le marché américain. Les clients commandent sur le site Web du monastère et, peu de temps après, la bière arrive à leur porte.

« Pour nous, c'était vraiment important que les moines fassent tout », dit le Père Benoît. En Belgique, où la fabrication de bière dans les monastères fait partie de la vie depuis des siècles, certaines opérations se sont commercialisées. « La plupart des monastères sont devenus grands et fabriquent tellement de bière qu'ils peuvent l'exporter dans le monde entier », dit-il.

Afin d'intégrer le brassage à petite échelle dans les exigences rigides de la vie monastique, les moines de Norcia ont rendu visite à leurs frères trappistes dans de petites brasseries monastiques à travers la Belgique. "Notre vie est principalement centrée sur la prière", dit le père Benoît, "donc nous nous levons à 3h30 du matin, nous prions sept fois par jour, nous allons et sortons de l'église toutes les heures - il n'y a pas de beaucoup d'autres choses que nous pouvons faire, en plus de la brasserie.

Les moines n'embauchent pas d'aide extérieure, ils doivent donc gérer de près la bière. « L'un des moyens de réussir est d'avoir très peu d'intermédiaires », explique le père Benedict. Une fois que les moines ont brassé et mis en bouteille la bière à Norcia, ils l'envoient par porte-conteneurs à leur distributeur, Holiday Wine Cellar, dans le sud de la Californie. Du distributeur, il va directement à votre porte. « Nous contrôlons chaque étape du processus », ajoute-t-il.

Alors, quelle quantité de bière ils fabriquent-ils réellement boire ?

« Pas une petite quantité », dit le père Benedict en riant. "Nous avons des normes très élevées, donc beaucoup de choses qui ne répondent pas à nos normes viennent à la table des moines."


Orval

Vous ne l'aimerez probablement pas la première fois que vous l'essayerez, mais je vous garantis que vous finirez par le lister parmi vos favoris. C'est vrai que c'est une saveur inhabituelle pour les non-initiés dans le monde du brett - qui peut dégager n'importe quoi, de la moelle d'orange au cidre sec en passant par le funk de la ferme - mais la profondeur de saveur qu'elle confère à ces bières ambrées profondes est remarquable, aidée par le houblonnage à sec il reçoit. Étant donné que le brett est ajouté lors de la mise en bouteille, la bière est également fantastique pour le vieillissement. La levure Brett mange lentement tout le sucre, la transformant d'une bière houblonnée piquante à une bête profondément cidre et funky au cours des 6 à 9 premiers mois.


Où les bières trappistes viennent bronzer - Recettes

Il n'est pas étonnant qu'une aura mystérieuse entoure le monde de Bière trappiste. Un extrait de l'article, Guide des voyages de bière en Europe et de l'aventure de classe mondiale, est une parfaite illustration du brouillard ésotérique qui incarne la vie dans les murs d'une abbaye :

"Bien que Abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy, le monastère qui brasse de classe mondiale Trappiste Rochefort Ales, a la réputation d'avoir un accès limité, beertrips.com avait obtenu l'approbation pour une visite de l'abbaye et de la brasserie - avec une limitation. En raison des croyances traditionnelles, les femmes ne seraient autorisées à visiter que les terrains extérieurs. Plusieurs conversations (en français) entre [Mike] Saxton et le Père Jacques n'y changeraient rien, alors les voyageurs ont accepté cette limitation avec respect.

À son arrivée, le Père Jacques se détourna de la tradition et permit gracieusement aux femmes d'entrer dans les murs sacrés. Ils ont commencé par une visite et une dégustation, suivies de l'admission au service de midi, une mystérieuse manifestation de louanges séculaires et de chants grégoriens qui leur ont donné la chair de poule. L'expérience reste l'une des plus vives de sa mémoire [de Saxton] – la quintessence ! »

Malgré des siècles d'agitation et de changement, le style de vie spirituel et abbatial des temps modernes continue d'être cimenté dans les traditions du passé. Les règles initiales qui régissaient la vie monastique avaient été élaborées par Saint Benoît de Cassino, au VIe siècle. Construits sur une base de prière, de travail et d'autosuffisance, les moines bénédictins ont accepté la séparation des tentations du monde séculier, vivant une vie isolée dans laquelle ils pouvaient rester concentrés sur la spiritualité et le sacrifice.

Au XIIe siècle, Saint-Bernard rompu avec l'Ordre bénédictin, appelant à un niveau plus élevé d'implication dans le travail manuel parmi ceux qui choisissent la vie monastique. C'étaient les Cisterciens originels, un ordre qui devait subir une autre révision des siècles plus tard.

Armand-Jean Le Bouthillier de Rancé avait été un membre bien éduqué d'une famille noble qui avait vécu à la cour en tant que prêtre mondain, percevant des revenus de la Abbaye de la Trappe, Normandie, comme abbé en commende. Après des années de conduite scandaleuse, il change de conscience, se débarrasse de ses biens mondains et demande au roi la permission de se retirer à la Trappe. Là, il a initié un vaste changement, fondant le Ordre des Cisterciens Réformés de Stricte Observance. Rancé exigeait une austérité alimentaire, des exercices de pénitence et, à l'exception des chants quotidiens, un silence absolu.

Concédés aux terres par la noblesse locale, les moines cultivaient de l'orge et du blé dans le cadre de leur mode de vie ascétique. Pour les soutenir pendant les périodes de jeûne, ils brassaient également de la bière – du pain liquide inspiré par la foi, la patience et le désir d'atteindre la perfection spirituelle. C'étaient les premiers trappistes.

Chassés de France dans les années 1700 pendant la Révolution française, les moines trappistes ont vécu en exil dans toute la Belgique et les Pays-Bas, où ils ont établi de nouvelles abbayes et ont repris le brassage de la bière en 1830. Brassée en petites quantités, mais avec le même souci de perfection qui avait devenue leur marque de fabrique, cette bière s'est fait connaître dans le monde entier sous le nom de champagne de Belgique.

Les sociétés brassicoles commerciales modernes ont rapidement pris note et ont tenté de s'associer au brassage trappiste. Pour se protéger et protéger leur réputation bien méritée des entités commerciales qui pourraient abuser du nom trappiste, huit abbayes trappistes ont fondé le Association Trappiste Internationale – Internationale Vereniging Trappist – en 1997. Des critères ont été établis pour déterminer la qualification en tant que Bière Trappiste, un logo a été créé et les lois régissant l'utilisation du Bière Trappiste appellation ont été approuvées. L'adhésion à l'ITA est ouverte à plus de 171 abbayes trappistes dans le monde, mais les charges financières et l'engagement de temps associés à l'adhésion créent leurs propres limites.

En janvier 2006, seules sept brasseries trappistes avaient été acceptées par le Association internationale des trappistes comme ceux qui respectent les critères de production édictés par l'association et sont dignes de l'appellation trappiste. Ceux-ci sont Chimay, Westmalle, Orval, Rochefort, Westvleteren et Achel, situé en Belgique, et La Trappe aux Pays-Bas. Ces brasseries seules sont autorisées à apposer l'insigne hexagonal « Authentique produit trappiste » à leurs produits. Certains produisent des produits complémentaires – fromage, vin, gelée, etc. – qui peuvent également porter l'insigne.

Bières trappistes doit être brassée dans les murs d'une abbaye trappiste, par ou sous le contrôle de moines trappistes la brasserie et les choix de brassage doivent dépendre de la communauté monastique et leur objectif économique doit être orienté vers une aide caritative, et non à but lucratif.

Ces bières ne sont pas un style, mais une famille de styles, uniques en eux-mêmes. Leur complexité se caractérise par une onctuosité de levure, une douceur soutenue, des esters fruités qui développent une complexité supplémentaire en bouche, des houblons brillants qui peuvent diminuer avec le vieillissement, une terre humide, des herbes aromatiques ou florales et une force audacieuse. Ils peuvent présenter une complexité de levures, notamment Brettanomyces, l'attribut caractéristique « cuir de selle » qui développe une distinction sèche et forte avec le vieillissement.

Guide de la bière trappiste

Chimay - Abbaye Notre-Dame de Scourmont, Chimay, Hainaut, Belgique – Bières de Chimay
Chimay est la plus célèbre des bières trappistes. Bien qu'il y ait une date de « consommation » sur la bouteille, ces bières ne « mauvent jamais ». Il existe actuellement trois bières produites au sein de cette communauté brassicole :

Chimay Rouge/Premier (Rouge) – La bière originale de Chimay est une dubbel avec 7% d'alcoolémie qui brille d'un brun roux avec une mousse blanche duveteuse. Les arômes sont de malt, d'abricot et de cassis, avec un zeste de poivre et de houblon. Une bouche soyeuse permet aux fruits légers de glisser sur le palais. Le houblon a un toucher sobre et léger comme une plume. Finitions sèches.

Chimay Blanche (Blanc) - Rebaptisé Cinq Cents en l'honneur du 500e anniversaire de la ville en 1986, le triplet de Chimay est d'une couleur miel bruni avec une mousse d'un blanc rocheux. L'odeur de levure et de houblon brillant est au premier plan. Des saveurs de houblon et de sucre caramélisé se manifestent dans un palais propre et sec. Bien que ces bières trappistes puissent être conservées et vieillies, il est recommandé de consommer les Cinq Cents jeunes, avant que la pleine saveur du houblon n'ait le temps de s'atténuer. À 8% abv, Chimay White est également disponible en fûts.

Chimay Bleu/Grande Réserve (Bleu) – À 9% abv, Grand Reserve est le plus fort de la collection Chimay. Les couleurs sont d'un brun grenat foncé, avec des arômes de porto de fruits noirs, de muscade et de poivre noir. Les papilles sont traitées de sensations de prune et de malt, avec une ferme amertume. S'il est conservé en cave pendant 5 ans, le Grand Reserve prend des notes de porto et de xérès, avec des notes épicées supplémentaires. Il est recommandé de garder Grand Reserve en cave verticale et de vieillir 10, 15, voire 20 ans.

Westmalle - Abdij der Trappisten van Westmalle – Malle, Belgique – Brouwerij Westmalle
Westmalle est considérée comme la plus influente de toutes les brasseries trappistes. Officiellement nommée « Notre-Dame du Sacré-Cœur », c'est l'une des plus belles brasseries au monde, avec ses influences art déco et son art de l'après-guerre. Ces bières trappistes parlent de complexité, mélangeant des malts de Belgique, d'Allemagne et de France, en conjonction avec de l'eau de brassage riche en essences minérales pour un style de bière défini de manière unique.

Tripel Westmalle - Une tête massive et blanche est portée au-dessus d'un corps nébuleux d'orange pêche, tandis que des flocons de levure flottent doucement à l'intérieur du calice. Les arômes sont de pâte sucrée, de levure, de chewing-gum et de fruits - peut-être d'ananas et de citron. Les fruits sucrés se rencontrent au premier plan, puis redescendent, tandis qu'une présence de houblon sec se mêle au profil du vin sec. Finitions nettes et nettes.

Westmalle Dubbel - Brun roux avec une tête bronzée duveteuse, Westmalle définit le style d'un dubbel belge. L'air se remplit de pain aux raisins aromatiques, de pain grillé, de dattes, de prunes et de banane. La complexité est reine, car les fruits noirs, le chocolat, le porto et la levure moisie taquinent le palais. Une amertume sèche et persistante, pleine de piquant, accroche en finale.

Orval - Abbaye Notre-Dame d'Orval, Villers-devant-Orval, Luxembourg, Belgique – Brasserie d'Orval
Orval signifie "Vallée d'Or." La légende raconte que la comtesse Mathilde de Toscane a accidentellement laissé tomber son alliance dans les eaux de cette belle vallée. Désemparée par la situation, elle a prié Dieu avec ferveur, après quoi une truite est immédiatement remontée à la surface avec l'anneau dans sa bouche. Elle a proclamé ceci le "Val d'Or" et s'est engagé à construire un monastère sur le site. Orval ne produit qu'une seule bière.

Orval – Les amateurs de bière l'appellent l'essence de la Vallée de l'Or ou de la goutte d'Orval. Un processus en trois étapes nécessitant patience et diligence est nécessaire pour développer les saveurs complexes caractéristiques du style d'Orval. L'orge européenne, le sucre candi et la levure de bière constituent la première fermentation. Une seconde fermentation est réalisée avec l'ajout de dix souches de levure, dont Brettanomyces, une souche capable de consommer des sucres que d'autres ne peuvent pas. Du houblon sec est ajouté, la bière est laissée au repos et elle est mise en bouteille avec de la levure fraîche et du sucre d'amorçage. Ensuite, il est vieilli pendant neuf semaines. Le résultat est un corps orange brillant, rappelant un coucher de soleil, qui brille sous une tête blanche et moelleuse. Les arômes sont un éventail intensément complexe de houblon herbacé et fleuri, de sauge, de foin, de terre humide et de cuir. Les saveurs sont sèches, fruitées, herbacées et amères, avec un claquement net. Le vieillissement diminue le caractère houblonné, mais développe une plus grande complexité, sécheresse et force.

Rochefort - Abbaye Norte Dame de Saint-Remy – Rochefort, Namur, Belgique – Brasserie de Rochefort
Connues comme la plus belle des brasseries trappistes, les bières produites à Rochefort sont toutes brunes, et connues par la concentration de leurs moûts correspondants de 6, 8 ou 10. Elles sont composées de malts et de sucre candi noir, touchés d'Allemand Hallertauer et Le houblon Styrian Goldings subit une fermentation chaude et rapide.

Rochefort Six – Brun pâle avec une touche de rouge, surmonté d'une mousse fauve, Six remplit les sens olfactifs de fruits noirs et d'un soupçon de houblon. Il a une bouche douce et sucrée, ronde en bouche, avec des saveurs végétales et des notes de prune en finale.

Rochefort Huit - Avec un abv de 9,2%, Eight est brun roux avec un mélange aromatique de figues et de raisins secs. La bouche est imprégnée de caramel et de malt, tandis qu'une ferme amertume fait écho aux premiers arômes de fruits.

Rochefort Dix – Brun dense avec des reflets de danse rouge sous une tête bronzée rocailleuse. Des arômes de sherry et de fruits noirs à l'eau-de-vie emplissent le nez. La langue se délecte d'une complexité semblable à un porto de raisins secs, de prunes, de bonbons durs et de xérès, tandis que le houblon s'attarde en arrière-plan, conférant une amertume ferme et agréable.

Westvleteren – Sint Sixtusabdij van Westvleteren – Flandre occidentale, Belgique – Abdij Sint Sixtus
Quand on apprend que la distribution de la bière est prête, les amateurs de bière se rassemblent en volumes, désireux de l'élixir qui vient de Sint Sixtus. La bière n'est vendue qu'à des clients individuels qui s'engagent à ne pas vendre la bière à d'autres. Cette bière trappiste peut être conservée pendant des années, et la recommandation pour le vieillissement est qu'elle soit stockée verticalement. Les bières se distinguent uniquement par la couleur de leur bouchon.

Westvleteren Blonde (Casquette verte) – Un nez malté émerge de l'élixir d'or brumeux, tandis que des notes d'agrumes tourbillonnent au-dessus d'une tête de coquille d'œuf pétillante de couleur crème. Des malts sucrés s'entrelacent avec des saveurs épicées de houblon et se terminent par un arrière-goût sec et acidulé.

Westvleteren 8 (Casquette bleue) – Un liquide brun chocolat foncé est recouvert d'une grosse tête de mousse beige. Le nez est vineux, avec un profil fruité noir. L'alcool épicé se répand sur les lèvres, illuminant la langue avec de la levure poivrée, des fruits noirs sucrés - figues, prunes, raisins secs, pruneaux - et une bouchée de houblon de Styrie. 8% env.

Westvleteren 12 (Casquette jaune) - À 10,2% abv, Twelve porte des saveurs prononcées qui vous font vous demander s'il a été fabriqué par des anges. Brun bourgogne avec une monumentale mousse blanc cassé, les arômes de caramel, de noix, de fruits, d'épices exotiques, d'anis et de réglisse ne sont qu'une touche de la complexité de ce breuvage céleste. Les saveurs correspondent aux arômes - intenses et séduisants, tandis que d'autres émergent et entourent vos sens.

Achel – Sint Benedictus Abdij – De Achelse Kluis, Achel, Belgique – Brouwerij van de Achelse Kluis
Situé à la frontière néerlandaise, Achel est le petit nouveau du quartier, ayant brassé sa première bière depuis la Première Guerre mondiale, en 1999. Dédié au travail et à l'autosuffisance, ils brassent deux points forts de Blond et deux points forts de Brune, ainsi qu'un Extra Blond.

Bière Blonde 8° - Un corps jaune doré brumeux soutient la tête blanche rocheuse, tandis que des bouffées aromatiques de citron, de citron vert et de chewing-gum remplissent votre espace. La douceur maltée s'accompagne d'abricots, d'oranges et autres agrumes dans un mariage sur la langue. Le houblon est accompagné de miel et de coriandre, avec une finale douce et veloutée.

Bière Brune 8° - Brun roux profond avec une fine tête bronzée, ce dubbel remplit l'odorat de notes de pruneaux, de malt sucré et d'alcool. Les saveurs sont vivantes avec des notes houblonnées acides, des malts de levure et des épices.

La Trappe – Bierbrouwerij de Koningshoeven, Berkel-Euschot, Pays-Bas
C'est la seule bière trappiste des Pays-Bas. Entre 1999 et septembre 2005, l'Association Trappiste Internationale avait retiré les droits de La Trappe sur le Sceau Trappiste Authentique. Le 9 septembre 2005, les droits sur le sceau hexagonal ont été rétablis.

La Trappe fait cinq bières standard, avec des saisonniers occasionnels, comme ils le déterminent. Les cinq normes sont : Blond, Dubbel, Triple, Quadruple et Witte Trappiste.

Trappiste Witte est un Witbier, tandis que les autres sont tous des styles de bières belges avec de la complexité, des esters fruités, des épices exotiques et un dévouement au brassage.

La Trappe Quadruple – Verse une couleur rousse profonde avec une tête magnanime et crémeuse et des feuilles de laçage. Un régal pour les voies nasales, en raison de l'arôme de sucre noir, de chêne moisi et de vin rouge. Les profils de saveur des raisins et de l'alcool roulent épais et moelleux sur la langue. Spectaculaire!

L'Association Internationale des Trappistes, dirigée par la Mère Abbesse de l'Abbaye Notre-Dame de Clairefontaine près de Bouillon au Luxembourg, se compose actuellement d'environ 12 membres de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne, dont trois couvents belges dans le mix. La possibilité que d'autres abbayes reçoivent la désignation trappiste se profile à l'horizon.

Photos gracieuseté de beertrips.com et LaTrappe.

Copyright et copie du contenu 2021 par Carolyn Smagalski. Tous les droits sont réservés.
Ce contenu a été écrit par Carolyn Smagalski. Si vous souhaitez utiliser ce contenu de quelque manière que ce soit, vous avez besoin d'une autorisation écrite. Contactez Carolyn Smagalski pour plus de détails.


Ale brune du nord de l'anglaise

Mes filles aiment dîner dans un certain restaurant d'une chaîne alimentaire mexicaine. En y visitant récemment, j'ai remarqué que le restaurant propose maintenant de la Newcastle Brown Ale à la pression à la place d'une bière mexicaine classique. Au début, la nourriture mexicaine et la bière britannique me semblaient être un étrange accord, mais j'étais prêt à essayer. Certaines personnes dénigrent Newcastle, affirmant qu'en raison de la consolidation mondiale des brasseries, cette bière brune du nord de l'Angleterre n'est plus la bière britannique classique qu'elle était autrefois. Quoi qu'il en soit, je le trouve toujours assez agréable, surtout servi à la pression aux côtés de tacos et d'enchiladas.

La bière brune du nord de l'Angleterre est une bière savoureuse à base de malt avec des notes de noisette, de biscuit et de caramel. Sa couleur varie de l'ambre foncé à une couleur brun rougeâtre, avec une tête modérée, blanc cassé à beige clair. Il présente une douce douceur de malt dans une bière globalement équilibrée. Même si la douceur du malt et l'amertume du houblon sont évidentes, les deux sont retenues et aucune ne submerge l'autre. Le caractère de malt est plein de saveurs et d'arômes de biscuit et de noisette, et le caractère de houblon est généralement faible à nul. Les brasseurs sont souvent confus quant à la différence entre les ales brunes anglaises du Nord et du Sud. Le nord est plus sec et plus amer que son cousin du sud. Southern a plus de caractère caramel, est généralement de couleur plus foncée et peut avoir un caractère de malt plus foncé. Là où Southern peut avoir des notes subtiles de café et de chocolat, Northern ne le fait généralement pas. Northern est une bière à alcool modéré, tandis que Southern est toujours plus faible en alcool.

Le houblon ne joue qu'un rôle de soutien dans ce style, avec juste une amertume équilibrée, une saveur de houblon subtile et peu ou pas d'arôme de houblon. La finale peut être légèrement sucrée ou légèrement sèche, le corps sera autour de moyen et l'impression d'ensemble est équilibrée. Le caractère de fermentation comprend souvent un faible fruité, de nature similaire à d'autres bières britanniques. Un autre exemple britannique classique est la Nut Brown Ale de Samuel Smith. D'autres brasseurs britanniques et américains offrent de bons exemples, notamment Wychwood Hobgoblin, Tröegs Rugged Trail Ale et Samuel Adams Brown Ale.

Dans toute bière, le caractère de malt de base joue un grand rôle. Dans la plupart des bières britanniques, c'est essentiel. Le malt britannique pale ale est un bon choix pour le brun du nord de l'Angleterre, car il offre un caractère de malt semblable à un biscuit que les gens associent aux bières britanniques raffinées. Le malt britannique pale ale est un peu plus foncé (2,5 à 3,5 °L) que le malt américain moyen à deux rangs ou pâle (1,5 à 2,5 °L) et ce niveau de cuisson plus élevé fait ressortir les saveurs de biscuit du malt. A few malt companies (Crisp Malting is one) still produce British pale ale malt from cultivars such as Maris Otter using a traditional floor malting method. Warminster also makes a hand-raked British floor malt from Maris Otter that would also work well (although this is harder to come by in the US). The result is malt with a slightly darker color (3.5 to 4.0 °L) and more flavor than other pale ale malts. It is the malt of choice for many English beer fanatics. If you can find mild malt, you can use it as the base for your English brown ales with excellent results. However, you’ll need to adjust your specialty grains to compensate for the darker color of the malt (

5 °L) and the increased toasted, nutty flavor.

These highly modified malts are perfectly suited to single infusion mashes, which is typical for all British beers. Target a mash temperature in the range of 150 to 154 °F (66 to 68 °C). If you are making a lower gravity beer, use the higher end of this temperature range to leave the beer with a bit more body. If you are making a bigger beer, use the lower end of the temperature range to avoid too full of a body, which can limit drinkability.

If you brew with extract, your best choice is an extract made from British pale ale malt. There are some British-style malt extracts currently on the market made from 100% Maris Otter malt and they are an excellent choice for English beers. If you end up using domestic two-row malt or extract made from it, you’ll need to compensate with some additional specialty malts such as Biscuit or Victory, but use restraint. For a 5-gallon (19-L) batch, add no more than 3⁄4 pound (0.34 kg) total.

When brewing Northern English brown your specialty grains can be as simple as a moderate amount of crystal malt, no more than 10% of the grist. Crystal malt adds caramel and other flavor notes to a beer and helps build body. The type of crystal malt also makes a difference. Darker color crystal malts add richer colors, as well as some dark caramel, toasty, roasted and raisin flavors. Lighter color crystal malts add sweeter caramel notes. You can experiment with different colors and amounts in the range of 30 to 150 °L. Keep in mind that in this beer style it is important to show restraint on the crystal malts. You want the beer to have more of a nutty character than a caramel character. That is why the base malt is so important. If you want to build an even nuttier, toasty character, then specialty grains such as Victory (28 °L) and pale chocolate (200 °L) malt will help. Use caution when adding any sort of dark malt to your grist. If you are using malts darker than pale chocolate (200 °L) it can quickly add a strong roasty flavor that is inappropriate for the style, turning your Northern brown into a stout or porter. Overall, keep the goal of drinkability in mind. Too much specialty malt results in a cloying, heavy beer. Depending on the types of specialty malts, the upper limit for this style is about 20%.

While corn, cane sugar and other adjuncts are traditional in brewing many English beers, I usually omit them, unless I’m crafting a big beer and I want to increase wort fermentability, thin the body or reduce the intensity of the base malt flavors. None of those apply in the case of brewing Northern English brown. The fact is simple sugars ferment fully, thin the beer and provide very little in the way of flavor contributions. I’ve seen recipes that use brown sugar, but don’t count on it to add much in the way of flavor. In fact, many style purists believe that adding any kind of sugar to a Northern English brown is inappropriate. Corn and other non-barley adjuncts also reduce the overall malt flavors when used in place of the base malted barley. For me, I want as much base malt flavor as possible, so I do not use any adjuncts in my Northern brown.

Northern English brown is best brewed with English hops, such as East Kent Goldings, Fuggles, Target, Northdown or Challenger, though US hops such as Willamette, can be used for bittering in a pinch. The bittering level is in the range of 20 to 30 IBU. Target enough hop bitterness to provide a near-even balance without overwhelming the malt sweetness. Keep in mind that there are many factors at play in the final impression of bitterness for the drinker. Darker-kilned malts add dryness while crystal malts add sweetness and both affect the perception of bitterness. For Northern brown, a bitterness-to-starting gravity ratio (IBU divided by OG) between 0.4 and 0.6 gives good results. The bulk of the hopping should be as a bittering addition at 60 minutes. If you want a touch of hop flavor, a small addition, around 1⁄4 to 1⁄2 ounce (7 to 14 g) for a 5-gallon (19-L) batch, near the end of the boil is acceptable. Keep in mind this style shouldn’t have more than a low amount of hop flavor and no hop aroma, so don’t use larger additions.

Fermentation creates much of the flavor and aroma in most British beers. “English” yeast strains provide a variety of interesting esters and tend to be low to moderately attenuating, leaving some residual sweetness to balance the bitterness and help fill out the beer. They are also extremely flocculent, which makes them ideal for cask conditioning. These yeasts produce a fairly low level of esters at cool fermentation temperatures (<65 °F/18 °C) and abundant fruity esters and alcohol notes at high temperatures (>70 °F/21 °C). In general, it is better to start in the middle of this range, letting the temperature rise a few degrees, slowly over a couple days. This creates the expected level of esters and keeps the amount of diacetyl in the finished beer at a minimum.

There are quite a few excellent yeast strains available, each providing characteristic yeast flavors and aromas appropriate to English brown ales. In general, try to select English yeast that attenuates in the 70–75% range. White Labs WLP013 London Ale, WLP005 British Ale, WLP023 Burton Ale or Wyeast 1028 London Ale, 1098 British Ale, 1275 Thames Valley Ale and 1335 British Ale II are all good choices. If you prefer using dry yeast, Fermentis Safale S-04 produces good results. Ferment around
68 °F (20 °C) with any of these yeasts.

Restrained carbonation is common in most British beers. Gentle carbonation can enhance the drinkability, filling the drinker with beer, not gas. Target a carbonation level of 2 volumes for bottled, 1.5 volumes for kegged, and just over 1 volume of CO2 for cask conditioned beer.

Serving your English brown ales at cellar temperature, around 50 to 55 °F (10 °C to 13 °C), allows the character of the beer to blossom. Colder temperatures prevent the drinker from picking up the interesting fermentation and malt flavors and aromas of this style, so don’t go below 50 °F (10 °C).

Recettes

Northern English Brown Ale

(5 gallons/19 L,all-grain)
OG = 1.051 FG = 1.013
IBU = 26 SRM = 14 ABV = 5.1%

Ingrédients
8.82 lb. (4 kg) Crisp British pale ale malt 3 °L (or similar)
10.6 oz. (300 g) Briess special roast 50 °L (or similar)
5 onces (141 g) Great Western crystal malt 40 °L (or similar)
5 onces (141 g) Briess Victory malt 28 °L (or similar)
125 grammes. (113 g) Crisp pale chocolate 200 °L (or similar)
3.5 AAU East Kent Goldings hops (0.7 oz./20 g at 5% alpha acids) (60 min.)
3.5 AAU East Kent Goldings hops (0.7 oz./20 g at 5% alpha acids) (5 min.)
White Labs WLP013 (London Ale), Wyeast 1028 (London Ale) or Fermentis Safale S-04 yeast

Pas à pas
I use Crisp Malting’s British Pale Ale malt (made from Maris Otter) as my base grain, but other malts of a similar nature should work well (see some suggestions above). Remember, the bulk of the flavor comes from the base grain, so try to get British pale ale malt.

Mill the grains and dough-in targeting a mash of around 1.5 quarts of water to 1 pound of grain (a liquor-to-grist ratio of about 3:1 by weight) and a temperature of 152 °F (67 °C). Hold the mash at 152 °F (67 °C) until enzymatic conversion is complete. Infuse the mash with near boiling water while stirring or with a recirculating mash system raise the temperature to mash out at 168 °F (76 °C). Sparge slowly with 170 °F (77 °C) water, collecting wort until the pre-boil kettle volume is around 5.9 gallons (22.3 L) and the gravity is 1.044 (10.9 °P).

Once the wort is boiling, add the bittering hops. The total wort boil time is 60 minutes after adding the bittering hops. With 15 minutes left add the Irish moss or other kettle finings and at five minutes left add the last hop addition. Chill the wort to 68 °F (20 °C) and aerate thoroughly. The proper pitch rate is 9 grams of properly rehydrated dry yeast or two packages of liquid yeast.

Ferment around 68 °F (20 °C) until the yeast drops clear. With healthy yeast, fermentation should be complete in a week or less. Allow the lees to settle and the brew to mature without pressure for another two days after fermentation appears finished.

Rack to a keg and force carbonate or rack to a bottling bucket, add priming sugar, and bottle. Target a carbonation level of 1 to 2 volumes depending on your packaging. Serve the finished beer at 50 to 55 °F (10 to 13 °C).

Northern English Brown Ale

(5 gallons/19 L, extrait avec grains)
OG = 1.050 FG = 1.012
IBU = 26 SRM = 14 ABV = 5%

Ingrédients
5.73 lb. (2.6 kg) Edme Maris Otter, Muntons or similar pale English liquid malt extract (4°L)
10.6 oz. (300 g) Briess special roast 50 °L (or similar)
5 onces (141 g) Great Western crystal malt 40 °L (or similar)
5 onces (141 g) Briess Victory malt 28 °L (or similar)
125 grammes. (100 g) Crisp pale chocolate 200 °L (or similar)
3.5 AAU East Kent Goldings hops (0.7 oz./20 g at 5% alpha acids) (60 min.)
3.5 AAU East Kent Goldings hops (0.7 oz./20 g at 5% alpha acids) (5 min.)
White Labs WLP013 (London Ale), Wyeast 1028 (London Ale) or Fermentis Safale S-04 yeast

Pas à pas
I use an English-type liquid malt extract custom made for my homebrew shop from a 100% Maris Otter malt. Always choose the freshest extract that fits the beer style. If you can’t get fresh liquid malt extract, it is better to use dried malt extract (DME) instead.

Mill or coarsely crack the specialty malt and place loosely in a grain bag. Avoid packing the grains too tightly in the bag, using more bags if needed. Steep the bag in about 1 gallon (

4 L) of water at roughly 170 °F (77 °C) for about 30 minutes.

Lift the grain bag out of the steeping liquid and rinse with warm water. Allow the bags to drip into the kettle for a few minutes while you add the malt extract. Do not squeeze the bags. Add enough water to the steeping liquor and malt extract to make a pre-boil volume of 5.9 gallons (22.3 L) and a gravity of 1.043 (10.6 °P). Stir the wort thoroughly to help dissolve the extract and bring to a boil.

Once the wort is boiling, add the bittering hops. The total wort boil time is 60 minutes after adding the bittering hops. With 15 minutes left add the Irish moss or other kettle finings and at five minutes left add the last hop addition. Chill the wort to 68 °F (20 °C) and aerate thoroughly. The proper pitch rate is 9 grams of properly rehydrated dry yeast or two packages of liquid yeast.

Ferment around 68 °F (20 °C) until the yeast drops clear. With healthy yeast, fermentation should be complete in a week or less. Allow the lees to settle and the brew to mature without pressure for another two days after fermentation appears finished.

Rack to a keg and force carbonate or rack to a bottling bucket, add priming sugar, and bottle. Target a carbonation level of 1 to 2 volumes depending on your packaging. Serve the finished beer at 50 to 55 °F (10 to 13 °C).


Essai et erreur

Determining how much to add of each beer is the fun part. All you need to do is add a known amount of beer to another known amount of beer (or other beverage), stir to blend, then sample to see if you like the overall balance and presentation of the blend. Flasks with gradations or measuring cups help make this process easier.

By using parts, it is easier to determine final amounts. An example would be one part Pilsner to two parts dry stout. This makes final blending easier as you can then use volume or weight. Try three different blends, with each getting a little stronger. Rates of 1:1, 1:2 and 1:3 will give you a good idea if the blend will work. Keep repeating until you have the perfect pint, zeroing in on the best flavor. Record what you like the best. Don’t worry if some do not work— some blends were not meant to be.

Some blends are good enough to warrant a new recipe for a single batch. If so, combine the recipes together based on the ratio of beer in each. If your ratio is 1:3, this means 25 percent of the blend is beer one and 75 percent of the blend is beer two. Take the recipe for beer one and multiply all ingredients by 25 percent. From recipe two, multiply the amounts by 75 percent. Add both recipes together and you are ready to brew a beer that is close to the blended beer. If you have more than one yeast strain involved, the new beer may not be the same, but it should be close. This is a good technique to zero in on when mastering a new beer style.


How to Make a Black and Tan

Danielle Centoni est une rédactrice culinaire et auteure de livres de cuisine basée à Portland, lauréate du James Beard Journalism Award, dont l'idée d'une journée parfaite comprend toujours du beurre, du sucre, de la farine et un four.

&fois
Apports nutritionnels
Portions : 1
Quantité par portion
Calories 139
% Valeur quotidienne*
Matières grasses totales 0g 0%
Gras saturés 0g 0%
Cholestérol 0mg 0%
Sodium 13mg 1%
Total Carbohydrate 11g 4%
Fibres alimentaires 0g 0%
Sucres totaux 0g
Protéine 1g
Vitamin C 0mg 0%
Calcium 13mg 1%
Fer 0mg 0%
Potassium 87mg 2%
*Le % de la valeur quotidienne (VQ) vous indique dans quelle mesure un nutriment dans une portion alimentaire contribue à un régime quotidien. 2 000 calories par jour sont utilisées pour les conseils nutritionnels généraux.

Can't decide which style of beer to enjoy? The beauty of the black and tan is that you don't have to decide—you can enjoy two completely different brews in the same glass. This is the layered beer drink that you see in bars across the United States, and it's very easy to make at home.

While some may think the name of this drink refers to Irish politics, we can assure you that it does not. The name is derived from the two beers that it requires: a pale ale (usually Bass Ale, but can also be Boulevard or Sierra Nevada) at the bottom and Guinness stout (or a similar dark stout) on the top. These two beers make perfect "black and tan" layers in the glass if they're poured correctly. As you drink it, the two layers remain separated and the last sip is the complete opposite of the first.

The density of the beers is important. As with any layered drink, one liquid will only float on top of the other if it has a lighter density (or specific gravity) than the liquid on the bottom. Because ​​beers are not like liquor, they can have different densities, even if the two are of the same style. Not all stouts will float on top like Guinness (though many do) and not all pale ales can withstand Guinness's weight the way a Bass can. If you want to try this drink with different brands, you may need to experiment to find successful combinations.

The other key component to making a successful black and tan is the spoon. This drink has transformed many bar taps, which are now often decorated with a "black and tan spoon." Taking lessons from layered cocktails and shots, the black and tan will only work with a slow, indirect pour. By pouring the beer over the back of a spoon, the flow is interrupted and distributed, allowing the two liquids to remain separate as they come together in the glass.

To get a perfect pour, you will need to practice. Enjoy a few of those "practice beers" and take your time perfecting your technique.


A True Trappist Brewery May Open in the U.K., the Only One of Its Kind

Assuming the International Trappist Association accredits the brewery, it will be only the 12th Trappist brewery in the world.

Back before craft beer renewed America’s interest in unique and independent breweries, “Trappist beers” were one of the first beer snob darlings. Originally consisting mostly of breweries founded in Belgium before the 19th century, but currently encompassing 11 brewers around the world, the International Trappist Association, created in 1997, has come to define a true Trappist beer as one brewed exclusively within the walls of a Trappist monastery intended solely as a secondary venture to support the monastery and its monks. Many Trappist beers are some of the best known and most coveted beers in the world – names like Rochefort, Westvleteren, Chimay and Orval. And if everything goes according to plan, for the first time, a British brewery may be added to this exclusive official Trappist club.

According to the Leicester Mercury, monks at the Mount St Bernard Abbey in rural North West Leicestershire have been approved to convert part of their 19th century Cistercian monastery into a fully operational brewery. “The development will enable the monastery to produce Trappist beer, the only product of its type within the UK, whilst continuing centuries of monastic brewing tradition,” a spokesman for the project said. “It will replace an uneconomical, in-hand dairy farm which has ceased operation.”

As dictated by the International Trappist Association, once up and running, the brewery will be operated entirely by monks and other residents of the monastery with all profits going to the Trustees of Mount St Bernard, a charity that supports the monastery and its monks’ living expenses. “It will ensure that the monastery can continue to be self-sustaining, in accordance with the religious order’s tenets,” said a spokesman for Fisher German, the estate agent behind the plans, who also pointed out that turning the historic building into a brewery will actually help maintain it. �ordingly, the development will allow for the conservation of the Grade II listed building in a sustainable and economically viable manner.”

Though Trappist breweries are still extremely rare, the continued excitement surrounding these products in the beer world has created a somewhat unexpected resurgence in Trappist brewing. Of the 11 active Trappist brewers, four have opened in the past five years, mostly in non-traditional Trappist brewing regions: One each in Austria, the United States and Italy, as well as a second Trappist brewery in the Netherlands. All the other Trappist brewers are located in Belgium.


Voir la vidéo: The Chimay Trappist Beers, official video in English (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Marji

    What an interesting thought ..

  2. Shaktizilkree

    Je pense, que vous commettez une erreur. Discutons-en. Écrivez-moi dans PM, nous communiquerons.

  3. Parnel

    Il est dommage que je ne puisse pas m'exprimer maintenant - est pris beaucoup. Je reviendrai - j'exprimerai absolument l'avis sur cette question.

  4. Hagalean

    Votre choix n'est pas facile

  5. Mick

    nous allons jeter un coup d'oeil

  6. Jeannette

    Hmm ... même cela se produit.



Écrire un message