Dernières recettes

Le plat du jour : Starbucks s'engage à embaucher 10 000 réfugiés

Le plat du jour : Starbucks s'engage à embaucher 10 000 réfugiés



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Starbucks s'engage à embaucher 10 000 réfugiés

Le décret exécutif controversé du président Trump interdisant aux personnes de sept pays à majorité musulmane d'entrer aux États-Unis a provoqué le chaos et déclenché des protestations ce week-end dans les principaux aéroports – et ailleurs – à travers le pays. Starbucks – l'une des nombreuses sociétés dénonçant l'action présidentielle impopulaire – s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années. Le PDG Howard Schultz a déclaré que Starbucks commencerait par embaucher des immigrants et des réfugiés qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'"interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où notre armée a demandé un tel soutien". Il a également déclaré que Starbucks serait "prêt à aider et à soutenir nos clients mexicains, nos partenaires et leurs familles" en cas de restrictions commerciales, de voyage ou d'immigration à destination et en provenance du Mexique.

Un prêtre déguise des lingots d'or en chocolat pour échapper aux droits de douane

Les douaniers de l'aéroport international de Cochin en Inde ont infligé une amende à un prêtre la semaine dernière pour avoir tenté d'échapper au paiement des taxes sur 300 grammes d'or en le déguisant en chocolat. Le prêtre catholique, 59 ans, se rendait en Inde depuis une paroisse en Suisse, où il travaillait. Il a apporté avec lui trois lingots d'or de 100 grammes, qui ont été emballés pour ressembler à des barres de chocolat suisse, a rapporté The Local. Il a tenté de passer la douane sans déclarer les 12 000 $ d'or. Les agents des douanes ont remarqué que le prêtre agissait de manière suspecte, alors ils ont inspecté ses sacs et ont trouvé la contrebande. Le prêtre n'a pas été arrêté, mais il a été condamné à une amende d'environ 1 200 dollars, soit le droit de douane normal de 10 %.

Le gars de « Salt Bae » étend son activité de restauration

"Salt bae" a été l'un des premiers mèmes viraux de 2017, et maintenant, le propriétaire de restaurant turc qui a rendu sexy le salage des aliments, Nusret Gökçe, étend son empire de la restauration. Les gestes flamboyants de Gökçe, surnommé « Salt Bae » – saupoudrer de façon spectaculaire du sel sur la viande tout en portant des lunettes de soleil noires et un T-shirt blanc moulant – sont devenus viraux. La chaîne internationale de Gökçe, Nusr-et, ouvrira deux nouvelles succursales à Londres et à New York dans les prochains mois. Il a déclaré à Hurriyet News que, malgré son incapacité à parler anglais, il espère « communiquer avec les gens par le biais de la viande » et devenir le « plus grand boucher du monde ».

Une cliente d'un restaurant californien bénéficie d'une remise « Seen Rat » sur sa facture

A moins que vous ne dîniez à La Ratatouille — Le restaurant Remy’s chez Pixar Ratatouille - les rats sont un spectacle assez importun lorsque vous mangez au restaurant. Au Fat's Asia Bistro à Folsom, en Californie, deux femmes dînaient quand l'une d'elles a vu un rat se précipiter sur ses pieds. Lorsque la cliente a reçu sa facture, elle a remarqué un rabais de 30,95 $ avec la mention « SEEN RAT » sur la facture de 116,80 $. Son compagnon de table a posté le reçu sur Facebook et il a depuis fait le tour d'Internet. « Au minimum, un directeur devrait visiter votre table et préparer mon repas. Pas bien... jamais (dans n'importe quel restaurant) !!! WTF ?!" le post lu.

"Le directeur a dit mot pour mot ce que l'invité a vu ou dit, ce n'est pas une pratique normale", a déclaré le propriétaire Kevin Fat à KTXL, ajoutant que le restaurant n'avait jamais eu de problèmes de vermine auparavant. Il a dit qu'il essaierait de retrouver le client pour offrir une compensation supplémentaire.

Daniel Humm et Will Guidara ouvriront un restaurant Fast-Casual au World Trade Center Mall

Il y a environ un an, les propriétaires d'Eleven Madison Park, Daniel Humm et Will Guidara, ont annoncé qu'ils s'aventureraient dans le monde de la restauration rapide et décontractée. Maintenant, plus de détails sur le restaurant à venir ont émergé: le restaurant encore sans nom sera situé à l'intérieur du centre commercial Westfield dans un espace de 7 000 pieds carrés au rez-de-chaussée de la tour 3 World Trade Center à New York. "Nous ne pourrions être plus ravis de faire équipe avec Westfield dans cet endroit historique et remarquable", a déclaré Humm dans un communiqué. Le restaurant ouvrira ses portes en 2018.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour préserver les « droits humains et civils »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos collectivités et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. « Beaucoup d'entre vous ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la Loi sur les soins abordables. Si le récent décret relatif aux soins de santé reste en place et que la Loi sur les soins abordables est abrogée, vous perdez votre couverture de soins de santé , vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir à attendre une période d'inscription ouverte."

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont tout à fait à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au pays qu'à l'étranger, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour préserver les « droits humains et civils »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos communautés et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. « Beaucoup d'entre vous ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la loi sur les soins abordables. Si le récent décret relatif aux soins de santé reste en place et que la loi sur les soins abordables est abrogée, vous perdez votre couverture de soins de santé , vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir à attendre une période d'inscription ouverte."

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont carrément à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au niveau national qu'international, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour garder les « droits humains et civils intacts »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos communautés et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. « Beaucoup d'entre vous ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la loi sur les soins abordables. Si le récent décret relatif aux soins de santé reste en place et que la loi sur les soins abordables est abrogée, vous perdez votre couverture de soins de santé , vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir à attendre une période d'inscription ouverte."

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont carrément à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au niveau national qu'international, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour garder les « droits humains et civils intacts »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos communautés et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. « Beaucoup d'entre vous ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la loi sur les soins abordables. Si le récent décret relatif aux soins de santé reste en place et que la loi sur les soins abordables est abrogée, vous perdez votre couverture de soins de santé , vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir à attendre une période d'inscription ouverte."

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont carrément à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au niveau national qu'international, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour garder les « droits humains et civils intacts »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos communautés et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. "Beaucoup d'entre vous ont exprimé leurs inquiétudes quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la Loi sur les soins abordables.Si le récent décret exécutif relatif aux soins de santé reste en place et que la Loi sur les soins abordables est abrogée, ce qui vous fait perdre votre couverture de soins de santé, vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir d'attendre une période d'inscription ouverte.

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont carrément à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au niveau national qu'international, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour garder les « droits humains et civils intacts »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos communautés et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. « Beaucoup d'entre vous ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la loi sur les soins abordables. Si le récent décret relatif aux soins de santé reste en place et que la loi sur les soins abordables est abrogée, vous perdez votre couverture de soins de santé , vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir à attendre une période d'inscription ouverte."

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont carrément à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au niveau national qu'international, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour garder les « droits humains et civils intacts »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos communautés et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. « Beaucoup d'entre vous ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la loi sur les soins abordables. Si le récent décret relatif aux soins de santé reste en place et que la loi sur les soins abordables est abrogée, vous perdez votre couverture de soins de santé , vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir à attendre une période d'inscription ouverte."

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont carrément à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au niveau national qu'international, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour garder les « droits humains et civils intacts »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos communautés et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. « Beaucoup d'entre vous ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la loi sur les soins abordables. Si le récent décret relatif aux soins de santé reste en place et que la loi sur les soins abordables est abrogée, vous perdez votre couverture de soins de santé , vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir à attendre une période d'inscription ouverte."

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont carrément à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au niveau national qu'international, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour garder les « droits humains et civils intacts »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos communautés et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. « Beaucoup d'entre vous ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la loi sur les soins abordables. Si le récent décret relatif aux soins de santé reste en place et que la loi sur les soins abordables est abrogée, vous perdez votre couverture de soins de santé , vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir à attendre une période d'inscription ouverte."

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont carrément à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au niveau national qu'international, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Le PDG de Starbucks aux employés : nous nous battrons pour garder les « droits humains et civils intacts »

Dans une note aux employés, le PDG Howard Schultz s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années, a souligné son opposition au mur proposé par le président à la frontière mexicaine et a promis aux employés qu'ils ne perdraient pas leur couverture maladie.

En réaction au décret du président Donald Trump interdisant aux personnes de sept pays musulmans d'entrer aux États-Unis, le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a déclaré dimanche que la chaîne "ne resterait ni inactive ni silencieuse, alors que l'incertitude entourant les actions de la nouvelle administration grandit à chaque passage. journée."

Dans une note aux employés, Schultz n'a pas seulement abordé le décret, il s'est engagé à embaucher 10 000 réfugiés au cours des cinq prochaines années dans les 75 pays du monde où Starbucks exerce ses activités.

"Nous avons une longue histoire d'embauche de jeunes à la recherche d'opportunités et d'une voie vers une nouvelle vie à travers le monde", a-t-il écrit. « C'est pourquoi nous renforçons cet engagement en travaillant avec nos employés du marché des actions ainsi qu'avec des coentreprises et des partenaires de marché agréés dans un effort concerté pour accueillir et rechercher des opportunités pour ceux qui fuient la guerre, la violence, la persécution et la discrimination. »

La chaîne commencera l'effort de recrutement aux États-Unis en concentrant initialement ses efforts de recrutement sur les personnes qui ont servi avec les troupes américaines en tant qu'interprètes et personnel de soutien dans les différents pays où l'armée américaine a demandé leur soutien.

Schultz a également promis de rester en contact permanent avec les employés.

« Nous vivons une époque sans précédent, où nous sommes témoins de la remise en cause de la conscience de notre pays et de la promesse du rêve américain. Ces temps incertains appellent des mesures et des outils de communication différents de ceux que nous avons utilisés dans le passé", a-t-il écrit. « Kevin et moi allons accélérer notre engagement à communiquer avec vous plus fréquemment, notamment en tirant parti des nouvelles plateformes technologiques. attaqué, et que vous souhaitez utiliser une forme de communication plus rapide et plus immédiate pour dialoguer avec vous sur des questions qui nous concernent tous en tant que partenaires."

Schultz a également énuméré plusieurs autres programmes dans lesquels il s'est engagé, notamment :

Soutien à l'action différée pour les arrivées d'enfants

Schultz a rappelé aux employés qu'il soutenait avec enthousiasme le programme Action différée pour les arrivées d'enfants.

« Il y a près de trois quarts de million de personnes qui travaillent dur et qui contribuent à nos communautés et à notre économie grâce à ce programme », a-t-il écrit. "Chez Starbucks, nous sommes fiers de les appeler partenaires et de les aider à réaliser leur propre rêve américain. Nous voulons qu'ils se sentent les bienvenus et inclus dans notre succès, c'est pourquoi nous leur remboursons les frais biennaux qu'ils doivent payer pour rester dans le programme et pourquoi nous avons offert des services liés à DACA lors de nos salons d'embauche Opportunity Youth.

Construire des ponts, pas des murs

Starbucks est au Mexique depuis 2002 et compte 600 magasins dans 60 villes du pays, qui emploient ensemble plus de 7 000 Mexicains.

La chaîne s'approvisionne en café auprès de producteurs mexicains et de leurs familles depuis trois décennies et a annoncé l'automne dernier la création d'un centre de soutien aux agriculteurs au Chiapas pour aider à accélérer la croissance et l'exportation du café de la région. Starbucks a également fait un don de plus de 2 millions de dollars pour soutenir les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la qualité de l'eau des communautés productrices de café à Oaxaca.

"Le café est ce qui unit notre patrimoine commun, et comme je l'ai dit à Alberto Torrado, le chef de notre partenariat avec Alsea au Mexique, nous sommes prêts à aider et à soutenir nos clients, partenaires et leurs familles mexicains alors qu'ils naviguent sur l'impact des sanctions commerciales proposées, les restrictions d'immigration et les taxes pourraient avoir sur leurs affaires et leur confiance envers les Américains", a-t-il écrit. "Mais nous continuerons tout de même à investir dans ce marché d'une importance critique."

Avec le soutien de milliers de partenaires Starbucks et de millions de clients, Schultz a déclaré que la chaîne avait fait don de plus d'un million de caféiers pour soutenir 70 000 familles, et nous étendrons l'initiative cette année pour générer 4 autres millions de dons d'arbres.

Engagement envers les soins de santé

Dans la note, Schultz a réaffirmé son engagement à fournir une couverture aux employés conformément à la Loi sur les soins abordables.

"Si vous avez droit aux prestations, vous aurez toujours accès à une assurance maladie via Starbucks", a-t-il écrit. « Beaucoup d'entre vous ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les récentes actions du gouvernement pourraient compromettre votre capacité à participer à la loi sur les soins abordables. Si le récent décret relatif aux soins de santé reste en place et que la loi sur les soins abordables est abrogée, vous perdez votre couverture de soins de santé , vous aurez toujours la possibilité de revenir et pouvez le faire dans les 30 jours suivant la perte de cette couverture plutôt que d'avoir à attendre une période d'inscription ouverte."

Le PDG a souligné dans sa note que lui et le reste de son équipe de direction resteront fidèles à leurs valeurs et feront tout leur possible pour soutenir et investir dans le bien-être de chaque partenaire tout en prenant les mesures qui sont carrément à notre portée.

"C'est notre objectif : offrir un troisième lieu de répit à ceux du monde entier qui le recherchent quotidiennement", a-t-il écrit. "Starbucks est et sera toujours synonyme d'opportunité - opportunité pour nos jeunes qui travaillent de décrocher leur premier emploi dans les 75 pays où nous faisons des affaires, opportunité pour nos agriculteurs qui se soucient si profondément du café de la plus haute qualité que nous offrons à nos clients partout dans le monde, et oui, une opportunité pour ceux qui viennent en Amérique à la recherche de leur propre nouveau départ, que ce soit avec Starbucks directement, ou par l'intermédiaire de nos fournisseurs ou de nos sociétés partenaires."

Il a terminé la note en disant aux employés que leur voix comptait plus que jamais et qu'il est de leur devoir de les faire entendre aux élus. Il les a exhortés à utiliser le pouvoir collectif de leurs voix pour faire de même tout en respectant les divers points de vue des 90 millions de clients qui visitent Starbucks dans plus de 25 000 sites à travers le monde.

Ainsi, alors que nous cherchons à comprendre ce que les politiques de la nouvelle administration signifient pour nous et notre entreprise, tant au niveau national qu'international, je peux vous assurer que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider, nos partenaires, à réaliser vos propres rêves et à réaliser vos propres opportunités", a-t-il écrit. "Nous sommes en affaires pour inspirer et nourrir l'esprit humain, une personne, une tasse et un quartier à la fois - que ce quartier soit dans un État rouge ou un État bleu, un pays chrétien ou un Pays musulman une nation divisée ou une nation unie. Cela ne changera pas. Vous avez ma parole là-dessus."

Photo de couverture : Réfugiés en 2015 aidés par la Croix-Rouge et Starbucks. (photo avec l'aimable autorisation de Starbucks)

Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l'industrie de la restauration

Abonnez-vous maintenant au Exploitant de restaurant tous les jours, qui vous présente les meilleures histoires de Fast Casual, Pizza Marketplace et QSR Web.


Voir la vidéo: Starbucks Music: 3 Hours of Happy Starbucks Music with Starbucks Music Playlist Youtube (Août 2022).